Fade To Silence - Survis et tais toi

La survie par grand froid atteint nos consoles. Fade To Silence propose de bonnes idées mais n'arrive pas à concrétiser.

La survie par grand froid, moi je connais ça tous les hivers avec des températures allant jusqu'à -35C. Donc autant dire que Fade To Silence était fait pour moi et c'est d'ailleurs certainement pour ça que Riggs m'a proposé de le tester.

Les jeux de survie, j'aime de plus en plus ça. Surtout quand on débute les mains dans les poches et qu'on nous balance dans le jeu sans nous dire comment faire. Je sais que certains joueurs n'aiment pas du tout être livrés à eux mêmes, mais pour moi c'est un indispensable du jeu de survie.

La chaleur et la faim sont appréciées en début de partie et deviennent très vite une véritable plaie.

Mais dans Fade To Silence, il faut tout de même avouer qu'on nous explique peu des choses utiles alors qu'on nous explique les choses intuitives. C'est un peu étrange mais on finira toujours par comprendre les principes clés du jeu.

Notre héros est possédé par une entité démoniaque qui a pour unique but de le voir crever. La mort est très punitive dans le jeu car elle nous dépossède de tout sauf des objets stockés dans la réserve et de nos talents acquis. Ceux-ci ne pourront d'ailleurs être attribués qu'à chaque résurrection. Celles-ci étant limitées en nombre, nous avons une épée de Damoclès en permanence au dessus de la tête, il faudra progresser prudemment pour ne pas passer par la case Game Over. Des pierres de résurrection pourront être trouvées dans le monde afin de nous offrir une chance supplémentaire. Mais cette mort est tellement punitive que le joueur normal se tournera plutôt vers le mode morts illimitées pour découvrir l'aventure ce qui casse déjà pas mal le principe du jeu et prouve que la difficulté est très mal dosée.

Les combats s'apparentent à ce qu'on peut trouver dans un Souls like, à savoir occasionnels mais terriblement impactants. On a l'impression de jouer sa vie à chaque rencontre et les boss nous paraissent démesurément forts. Toute personne un minimum persévérante arrivera toute fois à tirer son épingle du jeu. Mais avec un nombre de résurrections limité, encore une fois, cela paraît un peu exagéré d'en chier autant sur chaque mob. L'amélioration de l'équipement fera donc partie intégrante de notre survie.

Les combats sont classiques et peu précis.

Comme dans tout bon jeu de survie, Fade To Silence offre des possibilités de craft permettant, petit à petit de nous faciliter la vie. Mais pas tant que cela car la mort étant tellement punitive qu'on perd beaucoup de choses. Mais même si le joueur arrive à être malin et bien gérer ses ressources dans le coffre, tout le monde devra obligatoirement passer par la case collecte. Et dans Fade To Silence, c'est un peu comme passer par la case prison. En effet, la collecte des ressources est laborieuse car on collecte très peu d'unités à la fois et pourtant le craft nous en demande tellement...

Des zones de ressources pourront être découverte. On trouvera dans ces zones une plus forte concentration de matériaux ou de nourriture qu'à l'accoutumée. Mais même avec ces zones, le joueur aura très vite l'impression de passer son temps à collecter des bouts de bois. On ne constate pas d'évolution quelconque dans la collecte tellement les ressources de bases sont vitales pour tout, aussi bien notre personnage que notre village.

Le craft est très gourmand en ressources.

Le jeu est plutôt beau et propose des environnements assez variés malgré la neige et la glace omniprésentes. A noter tout de même qu'il est assez mal optimisé car j'ai pu constater à plusieurs reprises des chutes de framerate sur ma Xbox ONE X et croyez moi, la X devrait encaisser tout ça sans souci donc c'est bien d'optimisation dont il s'agit. L'ambiance sonore est discrète et ne laissera pas un souvenir impérissable.

La durée de vie d'un jeu de survie est très subjective, mais lorsque les tâches à faire sont atrocement répétitives, on peut parler de durée de vie faussement gonflée. Sans compter le sentiment de lassitude qui s'installe très vite.

Chaque mort vous permettra de faire évoluer votre personnage.

Fade To Silence est un jeu qui me faisait beaucoup envie sur papier mais qui, une fois la manette en main, m'a frustré et considérablement déçu. On ne peut pas lui retirer ses bonnes idées, l'aventure par grand froid, les zones de ressources, les partisans et la construction du village. Mais le tout ensemble n'arrive pas à donner quelque chose de très logique surtout quand on y ajoute les nombreux défauts du jeu. A réserver aux inconditionnels du jeu de survie qui n'ont pas peur d'une difficulté exagérée.

Fade To Silence Note XboxOrNot

sur 100

  • Zones de ressources
  • Grande carte
  • Très répétitif
  • Combats imprécis
  • Combats mal équilibrés
  • Refaire le tuto à chaque nouvelle vie...
  • Crash intempestifs
  • Progression confuse
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.