Flipping Death - Renversant

La mort en a marre et profite de la mort de Penny pour lui refiler la patate chaude et partir en vacances. L'au-delà est-il aussi obscure et morose qu'on l'imagine?

Nous incarnons Penny qui sort de soirée avec son ami Elliott. Ceux-ci prennent la voiture, mauvaise idée, puisqu'ils finissent dans un arbre. Non, vous n'êtes pas dans un jeu de la Sécurité Routière, vous êtes dans Flipping Death.

Penny se retrouve dans le monde des morts car... bah heu... elle est morte dans l'accident. Elle conteste ce dénouement à la mort en personne. Manque de pot, celle-ci en a par dessus la capuche de faire ce taf de merde et profite de l'occasion pour dire à Penny, "Si t'es pas contente, fais le toi même!". La mort refile sa cape et sa faux à Penny et se barre en vacances pour quelques jours.

Boire ou conduire, il faut choisir.

Dans Flipping Death, le monde des morts vaut vraiment le coup d'oeil, coloré à souhait, un peu glauque par endroits et parfois presque poétique. La direction artistique du jeu nous rappelle qu'un jeu vidéo ne nécessite pas d'un moteur 3D de malade pour être beau. Le jeu est tout simplement magnifique. Dans un style qui lui est propre, il nous amène dans un environnement cartoonisé et un peu caricaturé avec des routes dignes des montagnes russes, des immeubles bancales pour le monde des vivants et des créatures étranges et des mélanges de couleurs improbables pour le monde des morts.

Le chara design ne laissera pas indifférent. En effet, les personnages sont longilignes avec des bras fins et longs et leur tête est séparée en deux au niveau de la mâchoire. Le dessus de la tête bouge pour simuler les lèvres qui bougent lors de la prise de parole. On a un peu de mal à s'y faire au début mais cela colle plutôt bien avec le reste du design.

Le choix des couleurs a quelque chose d’apaisant.

La faux dont Penny hérite lui procure divers capacités. Tout d'abord elle gagne en mobilité, elle peut la lancer à un endroit et choisir de la récupérer à distance ou de se téléporter à son emplacement. Elle lui permet également de collecter des âmes qui se baladent un peu partout dans le monde des morts, il en existe 3 types différents à récupérer. Et enfin, lorsque Penny aura assez d'âmes à dépenser, la faux lui permet de prendre possession du corps d'un personnage vivant situé au même emplacement qu'elle, mais dans le monde des vivants bien sûr. Lorsqu'elle prend possession du corps, le niveau se retourne littéralement et nous passons du côté des vivants.

Un petit solo de trompette pour vous détendre?

Le côté des vivants est lui aussi riche en couleur et vous permettra de vous retrouver dans des situations rigolotes en faisant interagir les personnages entre eux ou avec le décors. Penny aura généralement des missions données par les morts à réaliser dans le monde des vivants. Inutile de spoiler ici mais soyez assurés que les actions à prendre seront toujours plus loufoques les unes que les autres pour arriver à vos fins.

Situation totalement improbable mais pourtant bien réelle.

Le tout sera accompagné de dialogues amusants et d'une rare qualité. Ils sont en anglais sous titrés français, mais les acteurs anglais ayant fait un tellement bon travail avec leurs doublages qu'on ne s'en plains pas. Le jeu amène avec lui un savoureux vent de fraîcheur (mais pas glacial comme la mort) sur notre petite Xbox ONE qui en avait bien besoin ces derniers temps. 

L'identité graphique du jeu est unique.

Si j'ai eu du mal au début avec le chara design, j'ai finalement réussi à beaucoup m'y attacher tellement le reste m'a conquis. L'humour est un peu potache, la difficulté n'est pas forcément au rendez-vous, mais une chose est certaine, Flipping Death est très divertissant dans son genre et la progression est fluide. Développé par Zoink Games, les développeurs ont tenté une formule risquée mais qui fonctionne. Pour les amateurs du genre, on se rapproche de très près d'une production Double Fine en terme de qualité, de richesse de dialogue et d'avancée dans l'histoire.

Dans le monde des morts, Penny rend service à la veuve et l'orphelin.

Et si vous voulez mon avis sur ce point, on est même au dessus en terme de qualité par rapport aux derniers titres Double Fine.

Flipping Death, c'est mon coup de cœur détente du mois d'août.

Flipping Death Note XboxOrNot

sur 100

  • Une histoire qui se suit avec plaisir
  • Bourré de couleurs et de détails
  • Bourré d'humour
  • Doublages (en anglais) de très bonne qualité
  • Situations loufoques
  • Un style graphique unique
  • Maniabilité perfectible
  • Enigmes un peu trop évidentes par moments
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.