Hammerwatch - Un jeu qui va vous rendre marteau ?

Hammerwatch est un hack & slash en pixel ! On ne peut pas dire qu'il ne tient pas en haleine mais on ne peut pas dire qu'il retient toute notre attention pour autant !

« Hammerwatch, c’est un jeu pour toi » !  Voilà à peu près les paroles de mon rédac chef lorsqu’il m’a mis sur le jeu. En même temps, il dit ça souvent. Il est malin, il sait que je râle souvent dès que le nom du jeu est bizarre ou inconnu. Ici, il est seulement inconnu mais je dois avouer que le nom sonne bien. Puis, je lis rapido que c’est un hack & slash. Moi, qui ne suis jamais loin de Diablo 3, je suis aux anges lorsque je lis ça. Place à l’action.

Petite balade touristique !

En gros, un méchant sorcier et toute  sa clique sont dans un château. Le monde dépend donc de votre courage et tout le toutim. Si vous êtes cavalier, vous pouvez directement tenter la partie survival ou dans le désert mais ce serait passer à côté du mode principal qui est une bonne mise en bouche. Le mode survie est basique et le désert est moins prompt à vous lancer dans l’action. Dans le mode principal, une fois entré dans le château (genre, tout de suite…), le pont se brise et vous voilà contraint à l’exploit. Ça tombe bien, vous étiez là pour ça non ? Ensuite, c’est une succession d’étage et d’ennemis jusqu’à la fin. Simple, direct, efficace et immersif !

Vous avez vu, je vise bien ?

Côté technique, c’est différent. Certes, le thème musical est cool et est un appel à l’héroïsme. Moins palpitant que Vertical Drop Heroes mais tout de même sympa. Le genre de thème que l’on garde en tête un bon moment. Visuellement, c’est du pixel. Dans le désert, pas facile de distinguer les chemins qui vont bien mais dans le château, c’est sympa. Vieil école mais honnête. Il n’y a pas d’ambiguïté, on sait ce que représente chaque pixel. Mais pas de quoi sauter de joie et se pignoler pour autant.

Rayon laser Gundam !

Pour le gameplay, 7 classes de personnages avec chacune leurs pouvoirs. L’archer sera à distance et posera des pièces, le chevalier profite de son bouclier pour faire face aux ennemis, le mage va envoyer la purée, etc. Au début, peu de pouvoirs mais à force de pièce d’or et de rencontres avec les vendeurs, vous allez booster tout ça. Seul, il faudra faire un peu attention pour ne pas être submergé par les ennemis. A plusieurs, le jeu prend un autre tournant et il devient un joyeux bordels comme on les aime. Ça tire, ça soigne, ça pare les coups, plus on est de fous et plus on rit. Le rythme devient plus explosif.

Hammerwatch est un jeu honnête. Ce n’est pas le plus beau, ce n’est pas le dynamique en solo mais il parviendra à capter l’attention des amateurs d’action.

Un ver, ça va ! Deux vers...

 

Hammerwatch Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.