Hollow Knight: Voidheart Edition - Le jeu tant attendu

Hollow Knight est sorti le 24 février 2017 sur PC et il a fait un carton. Le petit chevalier reprend du service sur Xbox dans une édition Voidheart pour notre plus grand plaisir.

Notre héros est un petit personnage qui porte un masque et se bat avec un aiguillon. On en sait assez peu sur lui en fait vu qu'il ne parle jamais, mais il écoute bien cela dit. Peu importe tant qu'il est motivé et c'est son cas.

Fraîchement débarqué dans un petit village désert, il entreprend la mission de terrasser tout ce qui nuit à ses habitants ainsi qu'aux petits vers trouvés par ci par là. Il saute dans le puit du village et les ennuis commencent...

Certaines rencontres méritent d'être laissées de côté pour revenir plus tard.

Nous nous retrouvons alors dans un monde souterrain constitué de nombreuses régions qu'il faudra parcourir pour venir à nos fins. Hollow Knight est un jeu de plateformes 2D de toute beauté avec un ton légèrement enchanteur et légèrement horrifique par moments. Le style graphique des décors est somptueux et le chara design un peu mignon s'y accord merveilleusement pour donné une identité visuelle unique.

Mais ne vous laissez pas attendrir par ce que vous avez sous les yeux car Hollow Knight vous demandera d'être bien attentif manette en main. On n'est pas dans le royaume champi là, ni à green hill, on est à Hallownest et cela ne rigole pas.

Les sources d'eau chaude et les bancs restaurent la vie et permettent de sauvegarder.

Avec pour arme un petit aiguillon et pour déplacement la possibilité de sauter plus ou moins haut, notre petit héros se lance dans l'aventure. Chaque ennemi battu libérera des petits fragments qui pourront être récupérés. Ceux-ci constituent la monnaie du jeu et permettront d'acheter divers éléments pour améliorer la carte du jeu, inexistante en début de partie, ou l'équipement du héros.

Chaque sorte d'ennemi rencontrée doit être combattue d'une certaine manière.

Mais comme dit plus tôt, le village est désert, seul son gardien y est encore. C'est donc lors de vos aventures dans les souterrains que vous ferez de nombreuses rencontres. Certains personnages rencontrés remonteront à la surface grâce à vous ce qui débloquera un commerce en ville. En avançant un peu dans les cavernes, notre héros fera également rapidement la rencontre du dernier coléoptère. Celui-ci fera office de moyen de transport pour vous déplacer rapidement d'une station de coléoptère à une autre. Ce sera donc l'occasion de revenir en ville pour y dépenser vos fragments durement acquis et encore plus difficilement conservés.

Les commerces proposent des objets utiles à l'exploration.

En effet, qui dira mort dira perte des fragments et respawn au dernier banc utilisé. Ceux-ci vous permettent de régénérer vos masques ainsi que de sauvegarder mais réinitialisent tous les ennemis terrassés à la manière des feux de camp dans Dark Souls. Les masques, au nombre de 5 sur mes screens, représentent le nombre de coup que vous pouvez encaisser. La jauge noire / blanche située à leur gauche se remplit à chaque coup porté sur un ennemi. En appuyant sur B, il sera possible de canaliser cette énergie pour la transformer en masque. Notre petit héros régénère donc lui même sa vie à condition de taper plus qu'il ne prend de coup.

Certains passages obligeront à penser les choses autrement.

En cas de mort, il sera possible de récupérer vos fragments perdus à condition de vous rendre de nouveau sur votre lieu de mort et d'y vaincre l'esprit maléfique qui aura été créé à votre mort. A noter que l'emplacement des fragments perdus en cas de mort est intelligent. Ils ne se retrouvent pas en pleine salle de boss mais à l'entrée, pas non plus dans un lac d'acide ni sur des piques. C'est bien fichu. L'esprit maléfique lui en revanche pourra se trouver à un endroit peu adéquate pour un combat comme juste au dessus d'une toute petite plateforme entourée de piques mortels. Mais heureusement, il est simple à vaincre et puis après tout, ça fait partie du quotidien d'un héros.

Notre petit héros aura l'occasion d'acheter ou de trouver des charmes. Ceux-ci s'équipent en nombre limité et permettent de changer un peu le gameplay. Ils sont pour la majorité facilitateur dans le gameplay et ne révolutionne pas tout non plus. Ce n'est pas un ticket gratuit vers l'invulnérabilité!

Les charmes à récupérer sont très nombreux.

J'ai particulièrement apprécié le mystère dans l'histoire d'Hollow Knight. On est là à tabasser des insectes sans trop comprendre la motivation de notre héros et on la comprend petit à petit.

Le mystère va jusqu'à la représentation du monde lui même. En effet, on commence le jeu sans carte. Une fois le cartographe rencontré et la première carte achetée, on a une carte mais pas de point de repère nous disant où on est dessus. Il faudra acheter cette option là aussi. Quel crevard ce cartographe quand j'y repense en fait... Bref, cela laisse planer le doute lors des premières explorations de chaque nouvelle zone et c'est très appréciable. On est pas pris par la main.

Les attaques du héros mettent un temps à évoluer mais on est souvent en train de donner des coups d'aiguillon tel une épée. Mais chaque type d'ennemi nous attaquera d'une manière différente ce qui nous oblige à adapter notre positionnement.

Les combats de boss sont impressionnants et requièrent réactivité.

Hallownest est vaste, très vaste. Si on compte en plus le fait que notre héros débloque des compétences qui amélioreront ses déplacements au cours de l'aventure et qu'il pourra donc revenir sur ses pas pour atteindre de nouveaux lieux, on a une durée de vie tout à fait correcte.

La difficulté sera vite au rendez-vous dans Hollow Knight et ce qui est génial, c'est qu'on en redemande car on peut difficilement blâmer le jeu. Le gameplay est au top, la maniabilité, presque au top. Le jeu ne cherche pas à nous compliquer la vie inutilement, au contraire, les bancs, les sources d'eau chaude et le coléoptère sont très appréciés. Cela fait qu'en cas d'échec, on rage plus sur nous même que sur le jeu ou ses mécaniques.

Les environnements sont variés mais tout reste très sombre volontairement.

Et Voidheart Edition ça veut dire quoi? C'est tout simplement la version de base sur Xbox One mais qui comprend le jeu d'origine (à sa sortie sur PC) ainsi que les 4 DLC sortis depuis. On est gâtés, on a tout d'un coup.

Hollow Knight est une excellente pioche qui saura combler les amateurs de jeu de plateforme pas trop facile. Il propose un superbe challenge à relever ainsi qu'une belle aventure remplie de mystères à découvrir. A tester de toute urgence!

Hollow Knight: Voidheart Edition Note XboxOrNot

sur 100

  • Gameplay aux petits oignons
  • Les charmes qui offrent un peu de customisation
  • On en redemande tout le temps
  • Direction artistique magnifique
  • Les champignons trampoline.... Juste horrible comme passage...
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.