Mulaka - Un jeu N64 sans le brouillard

Un petit jeu d’action/aventure, cela vous dit ? Mais attention, Mulaka est un jeu « So Playstation 2 ».

Mulaka a le mérite de proposer un scénario basé sur une culture peu représentée dans le jeu vidéo, à savoir la culture indigène d’Amérique latine. On contrôle un chaman, qui a le pouvoir de McGyver à savoir de fabriquer des potions avec des bouts de plantes et en plus, en bonus, de pouvoir communiquer avec les dieux locaux rien que ça. Ensuite… Et bien on vous lâche dans un jeu de plateforme/aventure datant de deux générations avec un anti-aliasing efficace.

On rajoute le brouillard et c'est un jeu Nintendo 64

Le gameplay est d’un autre âge avec en plus des animations d’antan. Le personnage est taillé à la serpe et ses sauts vous feront hurler de rire ou au contraire ils vous donneront envie de pleurer. Les phases de plateformes sont ignobles avec une précision à chier. Les combats dans des petites arènes fermées vides d’intérêt à base de combos « je tape sur tous les boutons et on verra » et enfin les énigmes qui nous occuperont le reste du temps sont… Bref, rien d’intéressant.

C'est globalement vide

Je veux bien que le titre nous raconte une histoire qui sort des sentiers battus mais quand le jeu est mauvais, bah il est mauvais. Je n’ai pris aucun plaisir manette en main. Le jeu est plutôt moche avec des textures en 4 couleurs, des ennemis peu inspirés et peu nombreux, et des sauts de cabris qui me rappellent que la plateforme 3D est un art.

La pose du vainqueur

Mulaka est un ratage. N’est pas RiME qui veut. Et encore même lui avait des défauts !

Mulaka Note XboxOrNot

sur 100

  • L'idée de base
  • Visuellement en retard
  • Les sauts qui donnent des boutons
  • On se fait globalement chier
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.