Mutant Year Zero: Road to Eden - Un jeu qui canarde !

La tactique, c'est fantastique ? Si vous connaissez cet adage, venez voir s'il s'applique sur ce jeu !

Mutant Year Zero: Road to Eden est un titre à rallonge mais je ne peux pas dire qu'il mente sur quoi que ce soit. Nous avons des mutants qui ont dû repartir de zéro ou presque. Et ils doivent se rendre à Eden... Je raconte un peu l'histoire dans cette intro car il faut bien faire une intro et que racontez les mêmes trucs sur la vie des studios ou la genèse du projet, ça va 5 minutes. Ce jeu au départ, je l'ai découvert par hasard sur une bande annonce sur un réseau social. Intrigué, car amateur de X-Com et compagnie, je suis donc impatient de me lancer dans l'aventure.

Chouette, un camping accueillant !

C'est l'histoire d'un canard et d'un sanglier qui se promène... Dit comme ça, nous sommes dans l'histoire drôle. Puis ils rencontrent une femme, une renarde et ils vont... Défourailler (je vous tiens par le bout du gland là?) des ennemis à coups de fusil à pompe, de grenade et de flingue ! Voilà, l'idée. Vous devez retrouver le chef des récupérateurs qui a disparu car il est obsédé par Eden, un endroit magnifique qui sera un refuge plus facile à défendre que l'Ark. Votre "maison" est le dernier bastion de l'humanité après les cataclysmes et il faut des"mutants" pour aller choper de quoi survivre. En effet, la planète est polluée, irradiée et tout le bazar alors les mutations sont un bon moyen de s'en sortir. C'est pourquoi, au départ, on vous présente Dux le canard anthropomorphique et son pote sanglier ! Les deux compères ne sont pas Timon et Pumba et ne viennent donc pas chanter. Sauf si le tir d'un fusil résonne pour un chant pour vous. L'histoire est cool et on se laisse emmener avec plaisir.

"... Et là, je lui dis : je vais te voler dans les plumes"

Surtout que visuellement, c'est loin d'être dégueu. Beau effets de lumières, détails à gogo pour nos héros, voix nickels... Techniquement, c'est une belle réalisation. Le gameplay mixe les approches. Temps réel pour l'exploration, où vous avez du matos à trouver et des enquêtes à mener. Le jeu encourage l'exploration en plus avec ses trésors, ses équipements et ses objectifs secondaires. De plus, il faudra parfois revenir dans les zones où les ennemis sont plus coriaces.

Si vous doutiez des effets de la radioactivité…

En effet, Mutant (c'est plus court comme ça) ne vous facilite pas la tâche même en mode normal qui est le plus petit niveau de difficulté. Cette dernière se sent dans les combats où nous sommes dans le tour par tour façon X-Com. Et comme ce jeu, Mutant ne fait pas de concession. C'est pourquoi, l'approche furtive est à privilégier et qu'il faudra parfois se dire que nous reviendrons plus tard avec quelques niveaux de plus et le bon matos.

Le combat s'annonce corsé !

La montée en niveau est alléchante car chaque personnage a son petit truc. Le canard vole pour "canarder" les ennemis planqués. Le sanglier peut charger comme un porc, la femme a des jambes qui lui permettent d'aller en hauteur facilement et la renarde joue la ruse en étant la reine de la furtivité. Ainsi, le choix des armes, le placement de ses personnages et d'autres choses ne se prennent pas à la légère. Les ennemis sont bien organisés et ils ne sont pas là pour vous faire des cadeaux. Si les deux premiers combats se font facilement, les suivants demanderont de la pratique et de la jugeotte. J'ai tenté l'approche bourrin et j'ai souffert grandement. Même avec le sanglier qui est le personnage fort et bourin, j'ai pris cher à vouloir me jeter dans la bataille comme un fou !

Mutant peut s'expliquer dans tous les sens mais il est surtout un bon jeu de tactique. C'est la période en ce moment il faut croire et si vous devez en prendre un, peut-être est-ce celui là. Mais il faudra bien vous accrocher car il ne vous fera pas de cadeau sur le plan tactique.

Chassons ce chasseur !

Mutant Year Zero: Road to Eden Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.