NBA 2K19 - 2K mais pas ok pour autant

Il arrive maintenant le test. Loin des flashes et des paillettes des 2h après sa sortie. Il faut dire qu'il faut du temps pour être sûr de son coup avec ce jeu. A moins que ce soit le fait que je ne réalise pas à quel point notre avis diverge des autres sites...

Comment rester au top ? Voilà une question que NBA 2K connaît bien. Année après année, la saga s’est construite jusqu’à devenir une référence de la simulation de basket. Et même lorsqu’aucun rival ne venait faire de l’ombre, le roi 2K continuait de peaufiner sa recette. Mais les années ont passé, les rivaux sont revenus et la recette semble vieillir. L’an passé, pour moi, 2K n’était plus qu’un souverain en pleine guere civile. Il ne régnait plus mais il s’accrochait encore. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Lebron fait l'air de rien mais il est déçu...

Parlons de ce qui fâche : la technique. NBA 2K19 n’est pas forcément vilain en tant que tel mais il faut admettre que la magie ne fonctionne plus. Le moteur vieillit et cela se sent. Si les vieilles légendes sont mieux que l’an passé et si grosso modo, on se dit que c’est un poil mieux, c’est que l’on n’y regarde pas de trop près. Joueurs qui traverse l’arbitre, pré-show coupé à la serpe et manque d’impact dans les phases de jeu. Certes, le casting est XXL avec les équipes all stars, légendes et tout mais cela n’empêche pas NBA 2K19 d’être plutôt moyen techniquement. Si l’on compare avec son rival, il n’y a pas photo…

Ben, faut pas faire cette tête là !

Mais les visuels peuvent se soigner à coup de gameplay ! NBA 2K19 est différent de NBA Live 19. En effet, NBA 2K19 se veut moins foufou que son rival et ici, il faut davantage penser au placement, à la circulation de balle. Vous n’aurez pas des contre-attaques furieuses et des duels aériens à vous décrocher la mâchoire. Ici, vous poserez votre jeu. Sur le papier, pourquoi pas mais dans les faits, la technique vient gâcher la fête. En effet, pas de vrai impact, les joueurs semblent presque fantomatiques sur certaines actions. De même, la matrice prend possession d’eux par moment car ils deviennent super rapide, y compris lors d’un lay up où le joueur semble accélérer en l’air ! Les animations au poste sont également curieuses où à quelques centimètres de l’arceau le joueur ne dunk pas mais relâche sa balle comme en baby basket…

Paul s'exprime un peu et il n'est pas content !

Heureusement, l’amateur de basket peut se consoler avec l’équivalent du mode Ultimate Team dans lequel les menus sont clairs, efficaces et où les challenges sont légions. Idem pour le mode manager où vous pouvez bâtir votre dynastie sur 80 ans. Par contre pour le mode carrière, il va falloir oublier l’idée de vous amuser. Déjà, il n’y a pas de mode facile. Ainsi, si vous débutez, vous allez galérer… Ensuite, pour le scénar’, votre gars a, comme souvent chez 2K, foiré sa draft. Il se retrouve donc dans la dèche et il va jouer en Chine. C’est plutôt sympa dans l’idée et vous jouerez avec les commentaires des matches en chinois. Puis et même avec des performances toutes nazes, vous irez en G-League avant d’avoir des opportunités de contrats qui seront, ce coup-ci, liés à vos performances. Une fois en NBA, vous aurez débloqué le quartier qui est aussi bien que l’an passé à peu de choses près. Disons qu’il y a plus de trucs à faire mais qu’il ne sert pas à grand-chose à part obliger les développeurs à modéliser un quartier… Ce qui donne un lieu vide et grossier. Heureusement, la course aux VC est moins lourde que l’an passé mais le développement de votre personnage est laborieux. Et le début du mode histoire ne rend pas votre personnage très sympathique. Même s’il a fini par apprendre que jouer au basket, c’était avoir du cœur et mettre du cœur dans le jeu, il passe plusieurs heures à être un gros connard égocentrique. Et quel que soit vos envies et choix, c’est du pareil au même et vous devez supporter votre gars. Pour jouer le jeu des comparaisons, j’ai préféré NBA Live qui nous envoie de manière efficace de tournois en tournois et qui montre que votre personnage n’est pas un bras cassé et un guignol (en gros, il sait jouer au basket et il est sympa).

NBA 2K19 est un jeu qui pourra satisfaire les purs et durs de la franchise. Mais il faut avouer que le moteur vieillissant, les animations douteuses et un mode carrière chiant à mourir vont éloigner les autres.

Fait suer !

NBA 2K19 Note XboxOrNot

sur 100

  • Sens tactique
  • Mode Mon Equipe prenant
  • Mode manager sur 80 piges
  • Commentaires en chinois
  • Animations douteuses
  • Modélisation de Shaq en commentateur
  • Mode carrière chiant à mourir
  • Graphismes limités
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.