Space Hulk Tactics - La Tactique, c'est... LOURD !

Les images sont belles, les vidéos ont l'air cools et ça donne envie ! C'est bien mais c'est peut-être tout...

Cette année, du Warhammer, nous en avons pour tous les goûts ou presque. Après les FPS coopératifs ou les hack & slash, nous avons le droit à un peu de tactique. Si Warhammer Quest avait fait une partie du travail l’an passé, il fallait bien une sorte d’équivalent pour l’univers 40,000. C’est chose faîte avec Space Hulk Tactics qui sent bon le jeu inspiré du jeu de carte où il fallait vaillamment se défendre dans les méandres d’un vaisseau !

Vu !

Donc, le pitch, c’est grosso modo comme le jeu de carte ou le jeu Space Hulk qui est sorti en 2013. Vous êtes dans un « space hulk », une sorte d’amas de vaisseau grotesque et dangereux et vous allez devoir vaincre vos ennemis. Dans Space Hulk Tactics, vous avez le choix entre les Space Marines du corps des Blood Angels et les Genestealers. Ces derniers sont des petits enfoirés qui habitent le vaisseau et qui veulent se la jouer Xenomorphe mais ambiance 40,000. Deux campagnes donc où vous incarnez l’un ou l’autre camp. Les Blood Angels doivent avancer dans le vaisseau pour stopper la menace des Genestealers et du vaisseau tandis que les Genestealers veulent stopper les Marines car leur but dans la vie est de tout péter. Pas de grosse surprise ou de migraine en perspective avec le scénario mais une ambiance grisante.

Un tango... Mortel !

C’est un bon début mais ce n’est pas suffisant. Techniquement, le jeu oscille entre le banal et le copié/collé à gogo. De loin, sur quelques séquences, c’est bluffant mais très vite, les animations tournent en rond et la vue à la première personne va être délaissée au profit de la vue tactique. Space Hulk Tactics est un jeu de tactique comme son nom l’indique alors très vite, nous nous plaçons en vue du dessus pour mouvoir ses troupes sur la carte. Côté Space Marines, ce sont les lourdes armures des Terminators que vous contrôlerez. Et quand je dis lourd, vous comprendrez vite tout le sens de ce mot. Rien que pour faire un demi-tour sur place, ces empotés bouffent une action de déplacement. Pour gagner, il faudra donc assez d’audace pour couvrir un max de distance sans pour autant manquer de couvrir ses arrières. Oui, j’ai bien aimé les voir défourailler à distance mais avec leur côté pataud, ils m’ont aussi un peu gavé. Les Genestealers sont plus rigolos. Ils sont fourbes, rapides et à chaque tour, vous allez avoir de nouvelles troupes pour petit à petit submerger les Marines. C’est d’ailleurs le côté frustrant d’un Blood Angels. Ils doivent se dépêcher mais ce sont des gros sacs donc la vie n’est pas facile quand après 5/6 tours, ils sont entourés de Genestealers. Du coup, j’ai bien aimé me cacher dans les couloirs, préparer mes assauts et noyer les Space Marines sous mes hordes de Genestealers.

Les griffes de l'ennui !

Dommage que ce plaisir doive se payer au prix fort et que ce prix se nomme gameplay. Dans la famille : « pourquoi faire simple… », je nomme Space Hulk Tactics. Les menus sont lourds, lents et mal fichus. Rien n’est fait pour vous faciliter la tâche. Après plusieurs heures, vous serez habitués mais ce n’est pas pour autant que vous trouverez ça bien.

Une fois les campagnes faîtes, les modes multi ou création de mission sont là mais vous allez vous heurter au problème du gameplay qui rend l’action confuse et soporifique. Avec un ami, ça peut le faire un peu mais il faudra vraiment être passionné pour aller tailler sa route dans Space Hulk Tactics.

Le team beaux gosses !

 

Space Hulk Tactics Note XboxOrNot

sur 100

  • Pas laid
  • Tactique
  • Genestealers
  • Lourdeur de Marines
  • Soporifique
  • Gameplay mal fichu
  • Graphismes limités
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.