The Gardens Between - Le temps des cerises !

Un jeu de réflexion où la poésie est présente, cela sonne bien ? Découvrez The Gardens Between !

Un petit jeu de réflexion, ça fait toujours plaisir ? C’est ce que je me suis en dit en lançant le jeu. Cela était l’occasion de mettre un peu de poésie dans mes mains vu que mes derniers tests étaient axés horreur, tripes et actions ! The Gardens Between vient donc sur le grill et j’espère que ce ne sont pas mes neurones qui vont griller.

Télé non 4K !

Dans The Gardens Between, tout commence lorsque deux adolescents, un gars et une fille, glandouillent dans leur cabane en bois sous une pluie battante. Ils se font un peu chier alors je ne suis pas étonné lorsque la fille touche la boule lumineuse qui débarque dans la cabane. A partir de là, vous êtes transportés dans le monde de leur souvenirs et pour les activer, vous allez devoir amener une boule lumineuse en haut du niveau dans une espèce de sanctuaire. L’idée est sympa et tout est présenté sous forme de petites cinématiques garnies de musiques oniriques.

"In brighest day, in darkest night…"

Cette musique est portée par des graphismes entre pastels et aquarelles. C’est joli, c’est clair et rien à redire sur ce parti pris. Le gameplay de son côté est plus original. Ainsi vos personnages se déplacent selon une ligne temporelle et des événements ont lieu en même temps. Vous pouvez influer sur les événements en bloquant dans le temps ou en passant le temps que sur certains éléments. Du coup, la situation de départ n’est qu’un postulat que vous allez modifier pour permettre à nos héros de récupérer la boule d’énergie mais également d’avancer. Si cela semble compliqué, c’est en fait assez instinctif de prendre le jeu en main. Comme nous n’avons pas de limite de temps ou de grandes menaces, libre à nous d’explorer de bloquer ceci ou cela dans les décors proposés et de tenter des choses. Le jeu récompense en G les plus audacieux en plus.

Un pavé numérique qui fait très... Pavé…

The Gardens Between est donc un jeu sympathique qui se laisse parcourir avec le sourire. Les énigmes sont juste ce qu’il faut pour faire fonctionner les méninges sans les torturer au point de vouloir jeter sa manette dans un mur. Cependant, après le jeu terminé et les souvenirs parcourus, vous n’aurez pas grand-chose à faire sauf chasser les quelques G qui vous manqueraient. Mais une belle aventure et un peu de poésie, c’est toujours un plaisir.

C'est le temps qui court !

 

The Gardens Between Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.