Wolfenstein II - Un bon nazi est un nazi mort... et en morceaux

Bizarrement, Wolfenstein II était le jeu que j’attendais le plus cette année. Alors oui j’ai eu la trique en faisant le test !

Alors attention, je peux avoir le kiki tout dur ou le frein irrité car j’ai kiffé un jeu mais je vais pas non plus envoyer la purée avec une note de malade pour autant. Soyons mesuré. J’avais déjà beaucoup aimé le premier remake de Wolfenstein, sorti en 2014 et intitulé The New Order. De mémoire j’avais mis une grosse soixantaine, car le jeu avait de grosse qualité mais pas que. Avec sa suite, le retour de Blazko le Barjo, de tous nos potes, de l’humour de la série, de son côté dramatique également, de sa bande son toujours soignée, de son scénario plus travaillé qu’il n’y paraît et en plus une optimisation Xbox One X qui fait plaisir, bah oui la purée je l’ai quand même senti venir. Et au RP qui se dit que j’y vais fort avec mon introduction de test je rappelle que le jeu est PEGI 18, et que ceux qui ont joué ne me contrediront pas quand je dis que Wolfenstein II fait dans l’excès : du cul, des boobs, du sang, des têtes qui tombent, et même tout en même temps parfois.

Bouge pas tu as une mouche dans le cou

A la fin de The New Order, on pensait notre ami Blazko mort en beauté après avoir fumé le Boucher. Mais à la fin du générique, on avait quand même un gros espoir de rédemption. Et voici que nos amis arrivent et sauvent notre héros. On se retrouve sur le billard, avec les trippes à l’air, cela commence bien. On démarre le jeu un peu comme dans le précédent dans un fauteuil pas en forme, mais là on va même jusqu’à combattre comme un chien sur roulettes. Un bon gros kiffe pour tous nos amis qui ont un handicap qui pourront se dire « ouais on peut avoir la classe nous aussi ! ». Car oui Blazko pue la classe, le charisme et la transpiration car il donne tout ce con. On commence paraplégique, puis on a une super combinaison de la mort puis au final on change de corps, mais je n’en dis pas plus, j’aime bien lancé des infos qui donnent envie d’en savoir plus. En tout cas ce passage où on change de corps est à la fois épique et complètement WTF !!!! Je me suis pris pour Mel Gibson dans Braveheart bordel de merde !!!

Conversation de comptoir

Wolfenstein fait du Wolfenstein. C’est un gros bordel. On dézingue du nazi à la pelle. On voyage, malgré un début un peu « longuet » dans le sous-marin, qui n’est pas le meilleur passage niveau level design, mais on est vite envoyé un peu partout pour kiffer sa mère. Mention spéciale au passage à Venus (ouais ouais) avec un Hitler affaiblit, malade mais complètement taré bien sûr, qui offre un des meilleurs moments vidéo-ludiques dans un jeu qui traite du sujet. Et en plus il y a un succès phénoménal à faire, je vous laisse découvrir. Techniquement parlant le jeu est beau, avec des décors bien foutus, des effets de lumière réussis, des personnages plutôt bien modélisés, et une animation qui tient la route (en tout cas sur Xbox One X). La bande son est top comme dans le précédent opus. Les doublages français sont convainquant et bien écrits. Un beau boulot de traduction qu’il faut saluer. Et au niveau du gameplay, on prend le pad et on comprend très vite comment cela fonctionne : pan pan je tire !

Ceci est une hache

Wolfenstein n’offre toujours pas de mode multijoueurs et cela ne me pose aucun problème. La durée de vie pour finir la campagne est de 15 à 20 heures de jeu en fonction de la difficulté et de votre niveau de joueur. Mais pour tout faire à 100% vous pouvez rajouter encore quelques heures au compteur. On a la possibilité de revenir dans les quartiers du jeu qu’on a visité pour tuer des chefs nazis. On se prend pour Blazko le Tueur à gage, c’est fun. Il y a vraiment de quoi se défouler avec ce titre.

Tu la sens ma grosse intelligence

Wolfestein II : The New Colossus (son nom complet) est une très bonne suite qui peaufine le travail effectué sur un premier titre déjà très sympa. Un de mes jeux favoris de cette année, il mérite un coup de cœur. Et en plus c’est un bon FPS. Bravo !

Wolfenstein II : The New Colossus Note XboxOrNot

sur 100

  • Complètement fufu la moquette
  • Bien réalisé
  • Fun
  • Allez le passage dans le sous marin un peu long
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.