Fortnite - 10 astuces de Korganor (et ça n'aidera pas tout le monde)

Il paraît que j'aime pêcher dans Fortnite ! Mais pas que ! Découvrez mes petites habitudes ! Certaines pourraient vous sauver la vie !

Vu que j’y passe du temps, vu que j’arrive même à gagner ou à faire des trucs rigolos dedans alors que je ne suis pas le meilleur tireur et que la construction, je m’en cogne, voici un petit top 10 des astuces de survie de Korganor dans Fortnite!

 1 – La pêche !

Je ne peux pas commencer ce top sans parler de ce qui m’a rendu célèbre parmi mes amis dans Fortnite ! Pourquoi pêcher ? Parce que c’est une source d’XP, de bouffe rapide et de d’armes. La pêche, ça fait même le café ! Plutôt que de courir après des coffres ou des armes au sol, il suffit de trouver une canne à pêche et de remplir son inventaire de trucs cools !

On n'est pas bien là ? 

 2 – Un inventaire organisé !

Puisque l’on parle d’inventaire, en général, je l’organise ainsi : je range d’un côté les armes, d’un côté soin et bouclier et enfin tout ce qui peut être utile. Mes armes sont classés par « distance » que je juge optimale. Ainsi, Shotgun, uzi et pistolet sont mes armes à courtes distances, Fusils d’assaut représentent la moyenne et arcs ou fusil de précision la longue distance. J’ai donc une arme de chaque catégorie (court, moyen, long) et je me balade toujours avec la meilleure qualité de chaque. En général, jusqu’au 20 derniers (ou moins selon la partie), j’ai soit bouclier, soit bandage (ou leur équivalent poisson), je compte sur le pillage des morts pour me procurer le soin ou le bouclier qui me manquerait. Sur la fin de partie, j’ai tendance à délaisser la canne à pêche ou le harpon vu que les possibilités de pêche sont moindre. Je remplace alors la canne par soin ou bouclier.

Sachant que je privilégie les soins ou boucliers rapides à ingérer car je ne suis pas vulnérable dans ce cas.

Tout ça peut se gérer avec des exceptions comme l’obtention d’un bazooka ou d’un canon à bandage.

Une flèche... Un mort ! 

 

 3 – Les PNJ sont vos amis !

Soit je les paie pour me suivre partout, soit je n’hésite pas à me cacher derrière ceux que je ne peux pas embaucher si je vois un ennemi pas loin. En effet, si mes adversaires essaient de me tirer dessus, le PNJ va prendre une bastos et devenir mon allié temporairement !

 4 – Les lingots

Depuis la saison des chasseurs de primes, nous avons des lingots. N’hésitez pas à les ramasser sur les cadavres ennemis, d’accomplir les quêtes mais surtout d’aller détruire les lits, les canapés ou de repérer un coffre-fort ou de faire la caisse d’une échoppe. Ce sont des petites ressources mais lingots après lingots, vous aurez assez pour vous payer une arme cool ou un PNJ comme ami !

 5 – « Je déteste les villes » !

En général, les villes sont un nid à embuscade. En début de partie, c’est la guerre, en fin de partie, c’est la mort. En général, je privilégie les endroits isolés où je peux pêcher. Je passe par les villes après coup, quand les combats ont cessé ou pour constater l’étendu des combats. J’y passe donc de temps à autres car c’est aussi un bon moyen de ramasser des lingots sur des fournitures épargnés…

Mmm... Slurp ! 

 

 6 – Allumez les feux de camps, utiliser les camions ou barils de slurp !

Ce conseil est valable même si vous en n’avez pas besoin ! Car c’est toujours un soin que les autres n’auront pas (ou devront payer en ressources pour les feux de camp). Oui, je suis le genre de gars qui foutait une mine sur les gilets par balle dans Goldeneye ! Idem pour les poissons que vous pouvez consommer même à fond en vie/bouclier. Cela évitera un bonus de déplacement et un éventuel soin aux adversaires !

 7 – Recharger ses armes et savoir quand se planquer.

C’est un conseil de combat ou même de fin de combat. Vous avez fini un mec ou il part se planquer derrière une succession de palissade. Rechargez vos armes car le combat pourrait reprendre à tout moment. Une fois l’arme rechargée, trouver un endroit relativement protégé et soignez vous fissa. Si personne ne vient, peaufiner vos soins. Rien de pire que gagner un duel et de se faire finir juste après (et encore plus quand on se soigne).

Et n’oubliez pas la base : viser ! Si vous avez une arme, vous serez plus efficace en visant qu’en tirant à la hanche (même si c’est le tir préféré de Riggs). De plus, en visant, vous pourrez également sauver quelques balles qui seront toujours utiles plus tard !

 8 – Observer et réagir en conséquence.

Conseil logique du précédent : Si vous entendez un combat, regardez si vous pouvez finir un gars tranquillou. Ou si vous ne sentez pas un combat, fuyez ! Vous pourrez même gagner la partie plus tard. Ce qui compte, c’est le résultat. Si vous êtes en équipe : jouer en équipe. Déplacements, soins, armes, faites ça comme un seul homme (ou femme).

 9 – Connaître les lieux et armes.

Si vous êtes seuls, prenez l’habitude de sauter n’importe où du bus ou selon les objectifs afin de connaître les secrets de la carte. Si vous connaissez la carte, vous ne serez jamais perdu, vous saurez toujours les ressources disponibles et vous serez plus adaptés à n’importe quelle équipe. Idem pour les armes, ne refusez pas une arme légendaire sous prétexte que vous n’aimez pas ce type d’arme. En survie, on fait avec ce que l’on a et on doit apprendre un minimum avec chaque arme. Cela peut également être pratique le jour d’un défi sur un type d’arme particulier. De plus, c’est en apprenant que l’on progresse. Après, cela n’empêche pas d’avoir une arme préféré mais n’en faites pas une obsession. Vous pourriez même être surpris par de nouvelles armes, une mise à jour ou autre !

Toute ressemblance... 

 

 10 – Pas de construction mais roi de la destruction !

Construire n’est pas mon truc dans ce jeu (et dans beaucoup d’autre). Il faut dire qu’une belle construction est un signal pour les ennemis et j’aime ma tranquillité dans le jeu. Par contre, sachez vous battre contre les constructeurs. Avec la saison Instinct Primitif, vous avez un joli lot d’arme pour détruire les constructions adverses. Si jamais, vous n’avez rien pour vraiment détruire, repérer les constructions bancales, celles qui se cassent facilement et apprenez à vous déplacer pour éviter d’être dans la « zone de confort » des constructeurs.

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !