Battlefield 2042 - La guerre avec un grand G !

On va parler d'un titre qui divise énormément !

En effet, on peut le dire, Battlefield 2042 était un titre très attendu, et les réactions à sa sortie ont été vives et variées. On a d'un côté des joueurs qui sont satisfaits de ce nouvel épisode, malgré quelques défauts de jeunesse, et d'autres qui sont très déçus du jeu. Qui croire ? Comme le dit Stéphane Plaza : « les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas ». Oui, mais il dit aussi que si une maison est dans un état déplorable et qu'on ne fait pas du home staging, c'est normal qu'elle ne se vende pas. Bref, essayons de débroussailler tout ça. 

Ace Combat ?

Battlefield 2042 est le dernier né d'une franchise ultra populaire. D'ailleurs, j'aime beaucoup cette série. J'ai passé un nombre incalculable d'heures en ligne sur Battlefield 2 par exemple. Et cela date. La licence Battlefield est toujours citée en concurrence avec Call of Duty. Mais au début, ce n'était pas forcément le cas, du moins pas totalement. Battlefield cartonnait pour son multi de dingue avec un champs de bataille énorme, alors que Call of Duty impressionnait les joueurs avec un solo scripté aux petits oignons et surtout en mode pop-corn. Mais au fil du temps, on s'est retrouvé avec une licence Battlefield qui proposait également de vraies campagnes plus ou moins réussies, et un Call of Duty qui est devenu au fil des années le leader du FPS multi mais avec des maps plus resserrées (je ne parle pas de la mode récente du battle royale). Du coup, on a souvent les pro-BF et les pro-COD. Personnellement, j’aime les deux licences.

Far Cry ?

Quand on pense à Battlefield, on pense à une guerre totale. Des environnements variés, un level design travaillé avec de la verticalité, des véhicules qu’on peut utiliser, et un teamplay incroyable. Je ne suis pas une star de la gâchette, clairement en un contre un, je me fais souvent dégommer. Dans des jeux où la zone de combat est plus réduite, s'il faut être vif, je suis rarement dans les meilleurs joueurs. Par contre, et c’est ce qui me plait dans un Battlefield, j’ai mon utilité dans l’équipe pour prendre ou défendre des points stratégiques. Alors, lorsque Battlefield 2042 est arrivé dans mes mains, j’étais en joie.

Avec un tank, le ménage sera fait

On commence par une déception, en tout cas pour moi, avec l’absence d’une campagne solo. Battlefield 2042 offre bien la possibilité de jouer en solo (ou en coop) contre des bots dans les mêmes conditions qu’en ligne. C’est sympa d’avoir mis cette option, cela permet de se familiariser avec les différentes cartes et de pouvoir jouer en mode facile pour prendre du skill petit à petit avant d’affronter la vraie guerre en ligne (et en crossplay). Mais, une campagne solo aurait été franchement bénéfique. Ok, je sais que beaucoup vont dire que cela aurait été sommaire et plan-plan, peut-être… ou pas. On ne peut pas savoir. Une petite campagne scriptée, qui pose les enjeux de cette guerre d’un futur proche, avec une présentation des environnements qu’on retrouve ensuite en ligne aurait été top. J’en reste persuadé, et si elle n’a pas été mise en place c’est sans doute pour des raisons de « délai ». Un peu comme pour Call of Duty : Black Ops IIII qui avait tenté l’expérience du full online mais avec un contenu rachitique donc c’était plus facile de lui tomber dessus. Les défenseurs de Battlefield diront également que ce n’est pas déconnant qu’il n’y ait pas de mode campagne, car avant il n’y en avait pas et cela n’empêchait pas ces titres d’être appréciés. C’est vrai. Mais je persiste à dire que cela aurait aidé Battlefield 2042 a être meilleur et plus vendeur.

Un jeu sans hélico, ce n'est pas pareil

Du coup, le jeu commence avec une petite cinématique qui présente le contexte : un futur sombre et pessimiste où une succession de crises a provoqué la faillite de nombreux Etats et un flot massif de réfugiés surnommés les "Sans-Patrie". Ces derniers deviennent des mercenaires pour se battre avec l'une des deux dernières superpuissances mondiales : les États-Unis et la Russie. Une histoire classique dans le genre, mais qui aurait pu apporter quelques moments forts si cela avait été un peu plus scénarisé.

Battlefield 2042 propose 3 modes de jeu principaux, 7 très grandes cartes (plus les cartes du mode Portal, j'y reviendrai plus tard) et un système de spécialistes avec des capacités uniques. La série abandonne le système de classes d’origine (assaut, médecin, soutien et éclaireur). C’est un des points qui pose problème pour les habitués de la série. En effet, le principe de spécialiste rappelle le concept du récent Back 4 Blood par exemple. Le joueur peut choisir un des 10 spécialistes proposés. Ces spécialistes sont basés bien entendu en partie sur les 4 classes d’origine de la saga, mais chacun a un trait et une spécialité unique et surtout c'est customisable. On peut donc choisir ses armes, son équipement et les classes secondaires. Du coup, cela pose un problème à mes yeux. Beaucoup de joueurs privilégient plutôt un personnage puissant sur le champs de bataille avec une arme secondaire qui peut exploser un véhicule, que d’avoir un soutien ou médecin. Il y a beau avoir 128 joueurs sur la map sur Xbox Series X|S (et seulement 64 sur Xbox One) et bien très souvent quand on est blessé, personne ne sera là pour vous relever. C’était une des forces de la série. Je me souviens avoir jouer des dizaines d’heures en Medic, où je passais mon temps à sauver mes équipiers plutôt qu’à tuer les ennemis. Un peu comme le soldat Desmond Doss dans le film Tu ne tueras point de Mel Gibson. Autre problème, tous les soldats se ressemblent du coup, c’est la guerre des clones. Dix visages différents parmi 128 soldats, cela fait light.

SAUTE!!!!

Les trois modes proposés dans Battlefield 2042 sont All-Out Warfare, Hazard Zone et Battlefield Portal. Dans All-Out Warfare, c'est là où on retrouve les classiques "Conquête" et "Ruée". On n'invente rien, c'est la sauce principale de la série. C'est toujours aussi efficace. Hazard Zone est une sorte de PvPvE. Des escouades de quatre joueurs atterrissent sur une carte et leur priorité absolue est de localiser des lecteurs de données cachés partout. Une fois que vous avez collecté vos documents, votre équipe doit ensuite s’extraire de la carte, sinon les pièces récupérées ne compteront pas. C’est un mode intense où chaque action doit être réfléchie. Avec des équipes se battant toutes pour les mêmes objectifs et les mêmes points d’extraction, seule une poignée peut s’imposer. Ce n’est pas pour les petits bras.

Enfin, Battlefield Portal est le mode qui risque de proposer un contenu de dingue au fil des mois. C’est un éditeur de bataille qui permet aux joueurs de changer les règles du jeu pour créer leur propre mode sur des cartes venant d'opus précédents (Battlefield 1942, Bad Compagny 2 et Battlefield 3) mais remises au goût du jour. Le niveau de paramétrages est assez dingue. On peut mélanger des factions, comme par exemple des soldats et leurs armes de l’opus 1942 contre ceux d’une époque moderne. Il est possible de modifier le gameplay, en activant ou désactivant des capacités, comme le sprint ou la régénération de santé par exemple. Plus classique, il est possible de choisir les armes disponibles dans la partie mais on peut pousser le vice à faire une équipe de 10 joueurs armés "d’une bite et d’un couteau" contre une cinquantaine de joueurs armés jusqu’aux dents (ou l’inverse). Si les joueurs/créateurs suivent le mouvement et je n’en doute pas, il va y avoir des tas de parties originales qui seront créées, et puis quel plaisir de retrouver des maps d’anciens épisodes. D’ailleurs, j’espère que EA proposera (gratuitement !) des cartes d’autres titres de la saga comme Battlefield 2 ou 4.

Ca va péter!

Techniquement, dans sa version Xbox Series X, Battlefield 2042 est solide et parfois impressionnant. Les conditions climatiques extrêmes sont franchement sympas. Cela rend certains moments de la bataille épiques. Les cartes sont vraiment grandes, et certaines offrent une bonne verticalité, obligeant à descendre de nos véhicules terrestres ou d’attaquer par les airs. Après, il est vrai qu’on se retrouve souvent à pied, car le nombre de véhicules est limité, et heureusement au final, sinon cela serait injouable avec des dizaines de véhicules sur les points à prendre. Par contre, j’ai trouvé les destructions de bâtiments moins impressionnantes que par le passé. J’ai la sensation que le fait d’avoir agrandi les environnements pour mettre 128 joueurs dans la même map à provoquer des contraintes techniques. On peut détruire certains murs des bâtiments, mais c’est surtout les fenêtres qui explosent. J’aurai aimé retrouvé plus de bâtiments qui s’écroulent alors qu’on est caché dedans. Une petite déception pour moi sur ce point. Les animations, les effets de lumières, la qualité des textures, globalement c’est du tout bon. Il y a des lieux de la map un peu générique, en mode copier-coller, mais rien de bien gênant. La bande son est de qualité : doublages en français, musique épique par moment, bruitages réussis. J’ai tout de même la sensation que les bruits de pas sont un peu pétés par moment. A voir si c’est corrigé via une mise à jour car parfois c’était imprécis la spatialisation sonore sur ce point. Et c’est important les bruits de pas dans un FPS !

Le gameplay, et bien c’est du Battlefield, c’est efficace. La customisation des armes à la volée en appuyant sur une gâchette est une excellente idée et la conduite des véhicules est bonne (mais difficile à maîtriser tout de même si on veut être très bon dans les airs). En gros, c’est du solide, et même si il y a encore quelques bugs, j’ai trouvé que Battlefield 2042 tenait vraiment la route sur Xbox Series X. Le truc que j’aimerais voir corriger par contre, c’est la longueur d’attente entre deux parties, avec le gain d’XP et les zooms sur les meilleurs joueurs à la fin de la game qui durent, pour au final revenir au menu principal et devoir chercher une nouvelle partie pour risquer de refaire la même map.

Un beau bordel

Au final, Battlefield 2042 est un FPS multi très solide, mais je comprend qu’il puisse gêner les anciens de la série. Il faut saluer la vision de grandeur du titre et franchement le potentiel du mode Portal est immense. Par contre la suppression des classes va en faire tiquer plus d’un, et il est vraiment dommage de ne pas avoir proposer une campagne solo. A voir ce qu’il en sera du suivi du titre sur le long terme, mais étant donné que Battlefield est une licence importante pour EA, on peut être un minimum confiant. En tout cas, j’aimerais que toutes les cartes de la licence soient disponibles au final dans le mode Portal, ce serait vraiment énorme. En attendant, si vous aimez le multi intense d'une guerre totale, il y a de quoi s'amuser. 

Battlefield 2042 Note XboxOrNot

sur 100

  • Techniquement solide
  • Les conditions météos
  • Le mode Battlefield Portal
  • 128 joueurs en même temps
  • Bande son
  • Pas de campagne solo
  • Démolition des bâtiments plutôt légère
  • Les bruits de pas imprécis
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.