Biomutant - Kung-Fu Plaisir !

Biomutant, je l'ai attendu, je l'ai réclamé, je l'ai trépigné, je...

Bref, j'avais vraiment envie d'y jouer depuis les premières images et j'avais été patient et compréhensif car quand 20 gusses font un jeu et que ça semble bon, on les laisse bosser tranquille. D'ailleurs, le peu de comm' qu'il y a eu à un moment, j'ai même trouvé cela sain. J'ai tellement tanné le pauvre Riggs avec ce jeu qu'il a tout fait pour que je le teste histoire que je la ferme cinq minutes. Me voici donc dans Biomutant ! 

Cosmocats AAAAAAAAAAAAAAH ! 

Pour ceux qui dormaient, Biomutant, c'est un monde post apo avec des boules de poils. Certains disent Kung-Fu Panda post apo, moi, j'ai des références comme Solo ou Monstress en matière de boule de poil même si dans Biomutant, pas d'humains à l'horizon ! En effet, grosse catastrophe écologique, le monde part en cacahuètes et des animaux mutent, changent et bref, ça fait des Chocapics. Le temps passe et voici que l'arbre de vie semble être moins vivant. Votre boulot va donc d'aller voir ça pour le meilleur ou pour le pire vu que vous avez le choix ! Et en parallèle, vous allez également en apprendre plus sur votre propre passé et sur la vengeance que vous préparez. 

Les ennemis ont les boules ! 

Je n'en dévoile pas plus sur l'intrigue, c'est un mix : vengeance, écologie, ambiance kung-fu. Le tout, sans être un truc révolutionnaire est prenant. On se prend au jeu assez vite même si on sent le côté petit studio. En effet, quand tu bosses avec 20 types, tu n'as pas une équipe de doublage de malade (la prochaine fois, contactez Bzz Vidéo pour vos doublages) ! Du coup, on a un narrateur plutôt bavard et tout le reste du casting qui parle en faisant "gningningnin". Si la voix-off est parfaite pour les phases d'exploration, les tuto ou pour poser le décor. Pour les "grands dialogues" avec les personnages principaux, c'est un peu lourd par moment. Heureusement, les dialogues se font moins présents après les premières heures de jeu. Depuis mes débuts dans le jeu, un patch a été sorti et vous pouvez réduire ou zapper notre narrateur ou les gningningnin ! Comme quoi, le studio est réactif et à l'écoute ! 

Un boss qui a les dents longues ! 

Car si Biomutant est en gros 15 heures de jeu en ligne droite ou presque, c'est surtout un titre où l'on aime se promener/explorer/glander. Certes, tous les lieux ne sont pas toujours explorables à souhait mais le côté exploration et grands espaces est bien présent. On a envie d'aller voir le village non marqué sur une carte, d'aller explorer le petit chemin caché... Et avec les profondeurs de vue, les biomes variés et la petite musique en fond avec le bruit du vent. On est dans une ambiance de dingue. Le jeu fait la part belle à l'exploration et à la récupération.

John Woooooooooo ! 

En effet, monde post apo signifie aussi l'art de la bricole. Fallout était un exemple où ça marchait pas mal (même si la construction de base du 4 n'était pas mon truc). Ici, cela permet d'améliorer l'équipement ou les armes. Ces dernières sont mêmes fabricables à partir des éléments que l'on choppent un peu partout ou grâce au recyclage des équipements indésirables. J'ai toujours un peu peur du crafting dans les jeux. Souvent, ça me gonfle mais ici, ça le fait ! En effet, une partie de l'activité est couplée à l'exploration, donc on obtient régulièrement des éléments. De plus, le côté visuel des armes a de la gueule et un côté McGyver charmant. Un tuyau d'aspi et une batte de criquet font une super arme (si si). Dommage que la partie armure ne soit pas aussi travaillée mais j'ai aimé me poser pour crafter dans Biomutant. 

Plus ils sont grands ! Plus durement ils chutent ! 

Bon, vous allez me dire que crafter et explorer, c'est gentil mais que je vous ai parlé de "kung-fu". Cela tombe bien car il y en a aussi. Biomutant fait la part belle à l'action et notre avatar poilu saute, roule, cabriole en utilisant armes à feu, coups en mêlée et pouvoirs. Le système de "techniques spéciales" est assez permissif et le dernier patch a redonné plus d'importance au combat de mêlée. En effet, on s'aperçoit de l'importance des flingues et dans certaines combats, on tourne, on roule et on défouraille à mort car ça marche du tonnerre. Certaines classes ayant un avantage encore plus marqué en la matière, cela donne droit à une démonstration de kata armé par endroit. Les pouvoirs sont peu nombreux mais ils ont de la gueule à l'écran. En somme, dans Biomutant, même si l'on a parfois tendance à privilégier certaines armes ou techniques, on passe quand même un bon moment car ça pète de partout. 

J'hésite à aller le déranger ! 

J'ai parlé de classe de personnage et il y en a 5 (+1 si vous avez précommandé le jeu). En gros, on a le Dead Eye qui est le roi du flingue. Une classe qui malgré le patch est sûrement la plus aisée pour démonter à tour de bras tout en gardant ses distances. On a le commando qui se débrouille pas mal également avec des flingues mais qui a plus de corps à corps notamment avec sa spécialisation fusil à pompe. Le Psyfreak sera le "mage" du jeu avec des avantages en énergie et un pouvoir de base qui met l'ambiance. Le saboteur est celle que j'ai le plus joué car mon côté ambidextre était flatté par le personnage. Ceci dit, c'est surtout sa capacité de base à sauter partout qui m'a été la plus utile et enfin la sentinelle qui est le costaud de la bande. Le mercenaire est une classe plutôt mêlée mais n'ayant pas pu la tester je ne vais pas la commenter plus que cela. 

Vous êtes sûr que je peux affronter ça ? 

Les classes débloquent différentes capacités spéciales mais peu nombreuses. Si bien qu'avec les capacités générales, on peut facilement orienter son personnage vers le style que l'on souhaite. Ainsi, j'ai finalement laissé de côté les deux armes de mêlée pour taper avec une arme à deux mains. De même, si j'avais commencé à utiliser un pistolet au début, j'ai opté pour le fusil assez vite. Mon saboteur a toutefois gardé son côté mobilité "fufu la moquette" mais on voit que j'ai plutôt mixé avec des trucs de Dead Eye ou de Commando. Cela limite le côté clivant des classes ce qui est bien et pas bien à la fois. Pas bien car on peut vite oublier ce qui fait la spécificité de sa classe et être un peu déséquilibré dans son développement. Bien car cela permet de s'essayer à pas mal de chose et renforce le côté exploration du jeu. Après, je ne vais pas vous surprendre en disant que c'est quand même beaucoup mieux de suivre les avantages de sa classe. Ainsi, comme vous l'avez lu, mon saboteur a conservé son style véloce et je ne suis pas allé jouer les costauds ! 

Je ne vais pas blablater sur les 6 races possibles car les avantages sont assez minimes. Cela dit, les choix de personnalisation ont leur importance visuellement et c'est une attention que j'apprécie. Vous voulez plus de force ? Votre avatar aura plus de muscles. Plus d'intelligence, une plus grosse tête. C'est rigolo et notre apparence sera également modifiée à certains endroits du jeu. Même si j'attendais plus de modifications physiques, j'ai apprécié l'attention. 

Rocket Science ! 

Du coup, dans Biomutant, même si le côté quête n'est pas ouf et que certains râleront sur la redondance de certains combats ou leur faible difficulté, on est dans un jeu captivant. On a beau râler, il faut reconnaître que l'exploration nous coupe la chique régulièrement et que les combats pétaradent de partout. J'ai attendu ce jeu longtemps et du coup, j'étais tendu. Il n'aurait pas été le premier jeu à me décevoir. Mais Biomutant est une aventure magique et un enchantement comme j'en vois rarement dans une année. Dernièrement, j'ai eu Nier Replicant qui m'avait séduit mais c'était grosso modo, une grosse réédition. Idem pour Mass Effect Remastered. Ici, j'ai une nouvelle licence qui parvient à me faire rêver. Biomutant  n'est pas parfait, mais il est suffisamment bon toujours nous séduire ! 

Biomutant Note XboxOrNot

sur 100

  • Combat fufu
  • Exploration
  • Création de personnage originale
  • Ambiance
  • Les dialogues longuets
  • Quelques bugs
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !