Blazing Beaks - Encore une victoire pour canard ?

Un twin-stick shooter roguelite où il ne faut pas avoir peur de se déplumer.

Blazing Beaks est un titre des plus classiques mais vous allez le voir, il réussit à transformer l'essai de très belle manière. Nous sommes dans un twin-stick shooter roguelite en vue de haut, avec des graphismes qui font penser un peu à Zelda 3 ou Secret of Mana (toute proportions gardées bien sûr), les grandes heures de la Super Nintendo en somme, et il faudra dézinguer les ennemis sans crever. Avancer, tuer, mourir, recommencer. Chaque zone est composée de 5 niveaux qu'il faudra nettoyer puis d'un boss. Il y a également des niveaux bonus à débloquer soit en trouvant leur cachette ou en ayant une clef pour ouvrir la porte. Il y a également une boutique qui vous permettra de faire le plein d'argent en vendant le loot.

La boutique qui va nous sauver

Si au début, on se dit que Blazing Beaks ne paye pas de mine et qu'il est classique, on remarque vite que c'est très complet. Principalement car le loot a son importance. Au fil des niveaux, on trouvera des sortes d'objets magiques ou artefacts, qui ont une forte valeur marchande mais vont plomber votre gameplay. Choisir de les prendre est une option intéressante si l'on a confiance en son skill, mais il pourra courir à votre perte. En effet, un objet peut par exemple vous empêcher de vous restaurer en cœur, ce qui est embêtant dans un titre où la barre de vie a une importance... Vitale. La boutique vous permettra de vendre le tout, mais également de pouvoir acheter de nouvelles armes par exemple.

Le poulet, vous le voulez rôti ?

Les niveaux sont générés aléatoirement à chaque partie, on ne pourra pas faire la technique du "par cœur" pour s'en sortir. Au début du jeu, on a le choix du personnage. En tout, il y a 8 volatiles différents : 5 disponibles dès le début et 3 à débloquer. J'ai ma préférence pour le poulet qui a 4 points de vie et un tir qui va loin, mais il y en a pour tous les goûts! Le mode "histoire" est jouable en solo ou en coop local, mais il y a également un mode versus bien fendard qui rend le jeu plus accessible et surtout funky.

Ils ont de grandes bouches

Techniquement, je trouve le jeu très mignon et bien réalisé pour un petit jeu indépendant en 2D. C'est plus propre que beaucoup de titres concurrents. Les animations sont réussies, les environnements bien faits, et la bande son met dans le rythme. La musique est vraiment cool d'ailleurs, on se croirait sur Super Nintendo encore une fois. Le gameplay est vraiment efficace. On galère car on peut vite mourir comme un con, mais ce n'est pas à cause de la maniabilité du jeu. La durée de vie dépendra de votre capacité à faire et refaire le même processus, mais dans son genre, il est plutôt solide.

Il a la langue qui colle

Blazing Beaks est un jeu indépendant qui fait plaisir; Il a tout pour plaire dans son style de twin-stick shooter roguelite. Mignon, efficace, plutôt coriace, et avec en bonus un mode multi, je ne peux que vous le conseillez. En plus, il a tendance à être prenant. Allez une petite partie vite fait qu'il disait!

Blazing Beaks Note XboxOrNot

sur 100

  • Prenant
  • Coop très sympa
  • Mode versus qui détend
  • Plutôt mignon
  • Il faut aimer mourir et recommencer
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.