Borderlands 2 - DLC - Le Capitaine Scarlett et son butin de pirate

Sur GameOrNot', on fait fie des conventions et on test le premier DLC après le second. En même temps, c'est un jeu complètement barré et comme nous ne sommes guère plus sain d'esprit ... Bon, fini les quêtes polaires ou les muscles à gogo, ici, nous allons jouer les pirates, les tatoués, les vrais mais version Borderlands 2. Faîtes donc un crochet pour en savoir plus ...

Chez GameOrNot’, quand on dit FPS, on pense généralement à Riggs le fou furieux de la gâchette et des explosifs. Même dans Dishonored, il a tué certaines cibles à la grenade. Autant dire que ce n’est pas le genre de gars à qui l’on va confier les clés de son camion bourrée de TNT et de nitro ! Cependant, il ne joue pas à Borderlands, ce n’est pas sa came. Il n’aime pas voir des 50xp sur ses tirs. C'est à ce moment là que Korganor débarque. Lui, il kiffe grave ce jeu. Il aime se balader en cherchant de bonnes armes et augmenter des arbres de compétences avec ses personnages. Et oui, pour bien glandouiller dans un jeu, il faut bien plusieurs personnages. Goma, notre petit nouveau, comprend bien la passion de Korganor pour ce jeu. En attendant l’arrivée de la critique imminente sur le DLC de la grande chasse d’Hammerlock, voici un petit tour dans la caverne aux pirates du capitaine Scarlett.

Il paraît qu'on choisi ses amis... Pas tous...

Premier DLC du jeu proposant des nouvelles missions, il est donc antérieur à celui consacré à Torgue que nous avons présenté précédemment. N’allez pas croire que les histoires se suivent. Au contraire, ils sont très différents et nul besoin d’avoir suivie l’intrigue ou quoi ou qu’est-ce ! Dès le niveau 15 obtenu, vous pourrez vous dirigez vers l’Oasis ! Oui, bon, vous pouvez y aller avant ce niveau là mais c’est à vos risques et périls, ne dîtes pas que Korganor ne vous a pas prévenu. Bref, vous voilà dans une ville fantôme où Shade, le taré du coin, parle à des mannequins et aux grains de sable. Vous allez vite rencontrer la belle et inquiétante Scarlett, capitaine de son état, qui veut retrouver le trésor du capitaine Blade. Ambiance de pirate mais pas du pirate des mers classiques. Nous avons des pirates de la mer de sable dans une ambiance à la croisée de Fufuland, de Mad Max ou de Dune. Dans les faits, on va piloter sa barge pour aller chercher des trésors et dessouder du pirate. Les pirates sont pour certains une reprise des ennemis classiques mais avec le costume qui va bien. Pour d’autres, on a du gars rude prêt à jouer du sabre et du crochet dans notre gueule. Passé la surprise, un bon coup de shotgun dans la tronche en calmera certains.

Il reste quelques pièces naturelles appréciables ...

Une fois de plus, c’est du côté des armes que nous aurons nos meilleures trouvailles avec du matos à gogo et des armes de types « seraph » qui claquent leur maman en petite culotte. J’ai notamment chopé un bazooka sur un sous-boss qui fait plus mal que des armes du même type qui ont dix niveaux de plus. Outre les armes, ce sont les décors qui vont valoir leur pesant de dragées. Ici, nous avons du désert mais également de belles oasis avec jungles, cascades et cours d’eau. Ces espaces sont une bouchée d’air dans le monde souvent désertique de la saga. On regrette cependant la vitesse d’enchaînement des missions pour la quête principale qui, finalement, se fait assez vite (dans les 4/5 heures en traînassant). Heureusement, une pléthore de missions secondaires est là pour ajouter un paquet d’heures au compteur. Ses missions vont de l’absurde (merci Shade) à l’héroïsme comme le combat contre Grendel ou encore la chasse au trésor liée aux messages dans des bouteilles.

Oasis... Un vrai havre de paix ...

En somme, ce premier DLC consacré à Borderlands 2 joue la carte du dépaysement. Si l’idée des pirates peut surprendre un peu, c’est une atmosphère qui tranche assez pour éveiller la curiosité. De mon côté, si je trouve l’idée pas si mal, j’ai préféré (à l’heure actuel du test, avec les autres DLC, je me raviserai peut-être) le second DLC qui jouait encore plus la folie et la démesure grâce à Torgue et Tina qui savent envoyer jouer la surenchère à base de phrases chocs comme « les vraies brutasses mangent des cookies au chocolat ». Même si Scarlett et Shade ont leur part de folie, elle paraît, pour le jeu, aussi normal que celle d’un Scooter ou qu’une Ellie. Toutefois, avec son ambiance, ses armes et son rapport durée de vie / prix honnête, nous ne boudons pas notre plaisir d’arpenter le monde de Borderlands 2 sans pour autant aller se jeter de joie dans un mur.

À la pêche aux moules ...

Captain Scarlett and Her Pirate's Booty Note XboxOrNot

sur 100

  • Décor de jungle et de cascades rafraîchissants !
  • Missions secondaires variées
  • De belles armes !
  • Nouveau véhicule un peu rude
  • Quête principale un peu courte quand même
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !