Calico - Chat alors !

Les bars sont fermés mais il y a Calico !

J'aime râler dans mes introductions. En général, je râle sur le chef car c'est forcément de sa faute. Mais pas cette fois ! Ce coup-ci, c'est la faute de Cirriana ! Et je ne vais pas râler sur ses capacités à viser avec des grenades dans Fortnite. Je vais râler car l'emploi du temps de folie que nous avons à la rédaction a fait qu'un jeu de gestion me revient. Et que ce jeu de gestion est sur un bar à chat ! Alors, oui, elle préfère les chiens et elle avait plein de tests mais il fallait un coupable pour ce jeu dont je ne connaissais rien avant de le lancer !

Pratique pour trouver des chaussures !

Tout commence quand je débarque sur une île avec pour mission de gérer mon café à chat et de m'occuper de tous les problèmes de l'ile. Une sorte de Harvest Moon à la sauce café où je peux créer mon personnage. Bon… Je ne peux pas créer de mec donc je créé ma petite gérante et je me lance. Bon, la partie gestion est plutôt light et c'est tant mieux car les menus sont un peu à la one again to be free. On finit par y arriver mais l'intuitivité était en vacances quand ils ont bossé cet aspect. Ensuite, on a la partie cuisine et une fois la surprise passée, j'ai trouvé cette partie assez pénible :on est en mode Mini Pouce et on jette des ingrédients géants dans un bol géant !

Les escaliers qui mènent à sa maison sont une plaie !

Du coup, il y a la partie "chat" que l'on peut envoyer dans notre café. En fait, on croise un animal, on l'attrape et on lui dit : vas au café ! Du coup, mon café à chat est un café à animaux avec des ratons laveurs, des chiens et des corbeaux !

Mais tout cela ne sera rien sans les quêtes à gogo où l'on subit des allers et retours en pagaille à travers la carte avec notre personnage qui court comme un ultra myope qui a paumé ses lunettes.

Source chaude 

J'ai l'air dur depuis le début mais cela traduit ma frustration dans Calico. En effet, à chaque fois que j'y crois, je trouve un détail qui vient me plomber le délire. C'est le même constat pour les graphismes. Un coup, c'est cool et sympa façon pastel. Un autre coup, c'est tout baveux… Les musiques sont du même acabit et elles finissent par nous taper sur le système.

Calico est un jeu qui a plein de bonnes idées mais qui n'aboutit pas au final. Alors, il est possible d'accrocher et je ne doute pas que quelques irréductibles y trouvent leur compte. Mais la très vaste majorité va passer son chemin et attendre un autre jeu de ce type.

Parfait pour mon bar à "char" !

Calico Note XboxOrNot

sur 100

  • Partie gestion light
  • Certains décors
  • Musiques (au début)
  • Graphismes inégaux
  • Gameplay
  • Les quêtes aux multiples allers/retours !
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !