Far Cry 3 - Des vacances à la Vaas qui rit

Ubisoft ose le pari de centrer sa communication pour Far Cry 3 sur Vaas, le méchant charismatique et timbré du jeu. Cela veut-il dire que le titre est en lui-même à chier, ou que le héros, Jason Brody, a le charisme d'une huître? Non, c'est juste que Vaas est un personnage génial, et que c'est une bonne vitrine pour dire que Far Cry 3 est un jeu comme on les aime.

L'histoire de Far Cry 3 raconte le périple de Jason Brody, de ses deux frères, d'un pote et de leurs nanas. Ils sont jeunes et pas dans le besoin dira-t-on, et se taper des sports extrêmes dans des décors paradisiaques, tout en se torchant la gueule, ça n'a pas de prix. Bref, un saut en parachute pas très bien préparé à priori les fait atterrir sur les iles Rook. Et qu'est-ce qu'il y a là bas ? Des animaux sauvages, des indigènes, des grottes, des rivières, des forêts, et.... ah oui, des pirates... saleté de pirates. Et Vaas, c'est le chef des pirates.

Tiens Korganor, voilà ce que j'en fais de ton hélico !

Vaas est un psychopathe un peu, beaucoup, passionnément, timbré. Et encore le mot est faible. Mention spéciale au doubleur d'ailleurs, quand on pense que ce type est canadien et qu'il a fait la VO et la VF, on ne peut que s'incliner. Vaas a sans doute un peu trop abusé des drogues qui trainent dans le coin, et la cicatrice sur son crane semble indiquer qu'il a du être bercé un peu trop près du mur... bref, il a un petit grain. Tout petit. Rien de bien méchant. Tenez, pour bien cerner le personnage, voici une séquence "culte" de Vaas :

Je t'ai déjà donné... la définition... Que j'ai du mot... "folie", hein ? La folie c'est refaire sans arrêt exactement la même connerie qu'on répète sans arrêt en espérant que ça change. Voilà... ce qu'est... La folie. Mais je sais pas, la première fois qu'un type m'as dit ça, j'ai cru qu'il se foutait de ma gueule donc boom, je l'ai abattu. Le truc c'est que... OK... C'était vrai. C'est là que j'ai commencé à voir partout. Partout où je regardais, tous ces pauvres connards, se remettaient sans cesse à faire la même putain de chose encore et encore et encore et encore. Sans arrêt. En se disant "Cette fois, ça sera différent. Non, non, non, non, pitié ! Cette fois, ça sera différent." Excuse-moi, je n'aime pas la façon... que t'as de me regarder ! OK ? T'as de la merde dans la tête ou quoi ? Tu crois que je me fous de ta gueule ? Ou que je mens peut-être ? J't'emmerde ! OK, va chier ! Ça va, c'est bon. Je me détends. Je me calme. Le hic, c'est que... Regarde... Le hic, c'est que j't'ai déjà buté une fois. Et je suis quand même pas... complètement taré. Non. Ça va. (il siffle) C'est de l'histoire ancienne maintenant. Est-ce que je t'ai déjà donné la définition du mot "folie" ?

Est-ce que je t'ai déjà donné la définition du mot "folie" ? Regarde moi dans les yeux quand je te parle !

Un type normal je vous dis... Pour infos, il fait cette "petite" tirade en balançant des gens lestés du haut d'une falaise, histoire de les laisser se noyer dans l'eau. Sympa. Bien entendu, vous finirez aussi dans la flotte, l'eau est bonne, il faut en profiter. Bref, Vaas est ce qu'il est, et ces séquences, peu nombreuses malgré tout, où on le rencontre, sont épiques. Mais, les autres personnages principaux sont sympas aussi, avec Hoyt, le grand méchant, et ses répliques assassines, Dennis, le type qui va vous transformer en guerrier indigène grâce à des tatouages mystiques, et sa fameuse phrase : "Si tu le veux, tu as le droit de me tuer. Mais moi aussi j'ai ce droit sur ta vie" ou encore Citra, la bonasse du coin qui va vous donner la puissance du viagra avant le combat final. Jason, lui, il a l'air simplet comme ça, mais au fil de l'aventure, il va se révéler, et montrer qu'il a le courage de poser ses couilles sur la table pour affronter n'importe quel connard qui croisera sa route. Oui, c'est vulgaire, mais cela va dans le sens de l'aventure : Far Cry 3 ce n'est pas Barbie en vacances ou Mario fait du pédalo, non, ici, on chasse du tigre, on nage avec les requins, on roule en jeep tout en écrasant des cochons sauvages, on bute des pirates, bref, on ne fait pas semblant. Le Pegi 18 est de mise, Famille de France vous êtes prévenu.

Moi, voir toi de manière trouble, moi chouté, mais moi, pouvoir baiser quand même

Far Cry 3 c'est donc un scénario plutôt sympa, quoique classique mine de rien, mais qui propose des situations bien trippantes, et l'action est non stop. En rushant, on peut finir le jeu en une douzaine d'heures, c'est déjà pas mal, mais l'essence du titre n'est pas seulement là. Les quêtes annexes sont nombreuses, les activités et les mini-jeux également, chasser vous prendra du temps afin d'améliorer votre équipement, des objets cachés vous donneront envie de flâner dans la jungle, bref, vous aurez de quoi faire. Finir le jeu à 100%, c'est facilement une trentaine d'heures de jeux et de plaisir. Et si vous êtes adepte des jeux à fort potentiel glande, comme notre ami Korganor, vous pourrez sans doute aller au delà. Les fonds marins regorgent de secret, les grottes également et trouver leurs entrées n'est pas toujours facile. On se croirait dans la peau d'Indiana Jones parfois. Personnellement, ma hantise dans Far Cry 3, c'est la faune. Entre les rivières à traverser à la nage pour infiltrer une base ennemi où un crocodile vous attendait sagement pour vous croquer le mollet, ou bien encore, un léopard qui vous saute à la gorge alors que vous étiez en train d'aller tuer un pirate de manière furtive, vous comprendrez vite que la survie dans Far Cry 3, on la ressent à 200%. Koh Lanta c'est pour les nazes à côté.

Non, ce n'est pas l'extension rallye de Forza Horizon...

Sur un plan purement visuel, Far Cry 3 est vraiment très joli, avec une carte très bien travaillée, regorgeant de paysages magnifiques et avec des effets de lumière chatoyants. Il est vraiment plaisant de voler au dessus de tout cela en deltaplane, on se croirait devant une carte postale. Après, bien entendu, en regardant de plus près, on voit bien que les textures se répètent, que c'est pas toujours très net, mais à la rigueur on s'en fout, ce qui compte c'est la beauté générale. On ne peut pas faire des exploits sur Xbox 360 non plus. Surtout que le jeu tient sur un seul DVD et pourtant la taille de l'air de jeu est plus que confortable. Cela fout une bonne claque à Medal of Honor, qui est moins beau, malgré un côté couloir bien prononcé et son pack de textures HD à la noix. Comme quoi, on peut encore faire de jolies choses sur nos consoles actuelles. La bande sonore est également sympathique, avec des bruitages au poil et des musiques qui accompagnent bien l'action. Et je ne reparle pas des doublages français !

Avec ce champignon, tu vas planer grave mon pote.

Far Cry 3 vaut le coup, rien que pour son mode solo. On passe un super moment, on a plus envie de décrocher, le jeu est long, il est agréable à l'œil, il ne souffre pas de bugs vilains, bref, de l'excellent travail. A côté de cela, les amoureux de Far Cry 2 retrouveront l'éditeur de niveaux qui existaient déjà à l'époque. Toujours aussi complet, il peut être un bouffeur de temps pour les fans de création de maps. J'ai de bons souvenirs de cartes créées sur Far Cry 2 avec Goma. On a d'ailleurs passé plus de temps à faire des maps qu'à jouer dessus d'ailleurs. Il y a aura donc de quoi faire en multijoueur pour se fritter la gueule entre potes ou contre des inconnus, sur nos maps, ou celles créées par la communauté (et il y a des cartes excellentes).

L'agence tout risque, c'est vraiment, la dernière chance, au dernier moment !

En bonus-track, Ubisoft a eu la bonne idée de proposer un mode coopération, avec une histoire basée sur 4 personnages, complètement différente de la trame du solo. Une aventure qui se déroule sur 6 chapitres, jouables de deux à quatre joueurs, pour une durée de vie de 4 ou 5 heures. Quelle dommage par contre que ce mode n'ait pas bénéficié du même soin que le reste, on remarque pas mal de bugs et autres plantages pendant les parties. De plus, l'IA des ennemis est à la ramasse, la difficulté mal calibrée, les missions ne sont pas très intéressantes... Bref, on en ressort déçu. D'un côté, ce mode a le mérite d'exister. Mais passer d'un solo où le principe du FPS open world est poussé à son paroxysme, pour ensuite faire une campagne coop en jouant à l'ancienne dans des couloirs, où le seul intérêt est d'enquiller les frags, cela fait un choc. Autant jouer à Call of Duty, il maitrise mieux ce genre là.

Hé maman, regarde, je passe à la TV !

Far Cry 3 est une des bombes de l'année, une référence dans le domaine du FPS en monde ouvert. A part son mode coopération qui sonne un peu creux, tout le reste est bien travaillé, et cela nous offre un titre de qualité, qui donnera beaucoup de plaisir aux amateurs du genre. Quel pied de finir l'année 2012 avec un jeu pareil !

Allez Jason, fait comme Roger, va faire dispersion en te foutant en caleçon !

Far Cry 3 Note XboxOrNot

sur 100

  • Aventure longue et passionnante
  • Graphiquement très agréable
  • Jouabilité au top
  • Editeur de maps
  • Le personnage de Vaas
  • IA des ennemis parfois bébêtes
  • Quelques textures un peu cheap
  • Mode Coop décevant
  • On peut chercher la petite bête, mais bon...
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.