Forza Horizon 5 - Tout plaquer pour un road trip au Mexique !

Forza Horizon revient une cinquième fois et il veut mettre tout le monde d'accord!

Forza Horizon est une licence que j'adore. Dès sa première présentation à l'E3 en 2012, j'ai senti que j'allais aimer y jouer. Et ce fut le cas ! Presque 10 ans plus tard, Forza Horizon 5 débarque en poids lourd de l'industrie. Il faut dire que les épisodes 3 et 4 ont fait le boulot pour s'imposer comme des références sur Xbox One. Dans tous les cas, j'étais très impatient de jouer à ce nouvel opus. Et je n'ai pas été déçu !

Suivre les fumigènes !

Dans cet épisode, direction le Mexique ! Un très bon choix de destination, le Mexique propose des paysages magnifiques et surtout extrêmement variés. Le jeu débute tambour battant. On nous balance d'un avion avec notre bagnole pour faire un petit tour de piste et rejoindre le festival Horizon. La mise en scène de l'introduction m'a fait penser à l'ambiance de la saga cinématographique Fast and Furious. Le côté latino, les belles cylindrées, la musique, le WTF avec des voitures qui tombent du ciel, bref, Playground Games balance du lourd dès l'intro. Et globalement, cela baisse rarement en régime tout au long du jeu. Forza Horizon 5 fait suite au quatrième épisode. On est donc la superstar, le mec (ou femme d'ailleurs) qui a mis à genou l'Ecosse, donc ce n'est pas choquant de pouvoir piloter dès le début des bagnoles qui déchirent. Les défenseurs d'une progression en partant du bas de l'échelle comme dans le premier épisode avec le principe des bracelets devront se faire une raison : comme dans les derniers épisodes, il faudra développer le festival, et débloquer un maximum d'épreuves afin d'être le meilleur. Et le titre mêlant toujours autant le solo et le multi, c'est assez logique au final.

Je vole !

Il est évident que les habitués qui ont retourné Forza Horizon 4 dans tous les sens, ne seront pas déboussolés en débarquant au Mexique. Mis à part des menus un peu ajustés, l'interface n'a pas beaucoup évolué, et la progression non plus. Les trésors de grange pour trouver de vieilles antiquités sont toujours là. Les panneaux d'XP et de voyage instantanée aussi. Les radars et le mode photo également. On a toujours un drone qui est pratique pour trouver les secrets. La progression à base de prouesses au volant est toujours là, et on kiffe toujours autant de faire monter le multiplicateur sans se prendre un mur ou un arbre trop solide. Bien entendu, le principe des chansons de prouesses qui vous donneront un multiplicateur bonus est toujours de la partie. Bref, la grande nouveauté, c'est la carte. 

Des détails de malade

La map de Forza Horizon 5 est un régal. Il faut savoir que la carte du jeu nous propose onze biomes différents, chacun avec ses caractéristiques propres. Il est possible de rouler en ville, sur une côté rocheuse, ou au bord d'une plage, dans la jungle ou même sur un volcan. Encore plus fort, il y a des détails partout. Quel plaisir de faire du hors piste et de découvrir, au hasard de notre route, un temple Maya ou des chutes d'eau vertigineuses. Forza Horizon 5 donne envie d'aller explorer. Quand on cherche un panneau bonus, il arrive souvent qu'on s'arrête, qu'on passe en mode photo et qu'on admire le décor. Honnêtement, la carte de Forza Horizon 5 est la meilleure de la série. Et en plus de cela, ils ont repris toutes les bonnes idées ou ajouts des derniers épisodes (ou extensions), comme par exemple les conditions extrêmes avec des orages ou même mieux dans cet épisode avec des tempêtes de sable impressionnantes. 

Un salon de l'auto à la maison

Forza Horizon 5 est un titre qui va vous mettre une baffe monumentale dans la tronche. Même si l'on est habitué avec la série, et que Forza Horizon 4 était déjà magnifique, Playground Games a réussi à faire encore mieux. Même si le jeu est cross-gen, la version Xbox Series X est somptueuse. Je n'ai rien à redire. Que ce soit en mode qualité à 30 FPS ou en mode performance à 60 FPS, ce jeu est incroyable. Les environnements sont somptueux, la modélisation des voitures est à tomber par terre, et les effets de lumière sont dingues. A noter que le ray tracing est de la partie mais seulement dans le mode Forzavista. Mais même sans la possibilité d'avoir du ray tracing pendant les courses, peu importe le mode de jeu ou l'instant de la journée, le rendu global est tout simplement photo-réaliste. Il suffit de voir les gouttes d'eau sur la carrosserie pour s'en convaincre. Il y a plus de 500 voitures disponibles au lancement, la liste continuera bien entendu de grandir, on n'en doute pas. Vous trouverez forcément votre bonheur, il y a de tout, de la petite citadine tout mignonne à l'Hypercar qui rugit, en passant par le tout terrain qui se fera un plaisir à faire du hors piste. 

J'aime la gadoue!

Techniquement, vous l'aurez compris, Forza Horizon 5 est une vitrine pour les Xbox Series X|S. Mettez le devant quelqu'un qui aime les sports mécaniques, il risque d'avoir envie de jouer au jeu en rentrant chez lui. Et ce ne sont pas seulement les graphismes qui font plaisir. Nous avons également le droit à une bande son efficace, entre des radios à la playlist de qualité et des bruitages réalistes. Comme d'habitude, tout est intégralement traduit en français, même les doublages, et petite nouveauté cette année, comme pour Far Cry 6, notre avatar parle. C'est tout con, mais je trouve cela beaucoup mieux pour l'immersion. Après... La narration et les dialogues dans un Forza Horizon c'est secondaire. On est là pour rouler, pas pour blablater. Mais les animateurs des radios locales sont toujours aussi marrants. De son côté, le gameplay est comme dans les anciens épisodes : aux petits oignons. Limite, j'ai même trouvé qu'il avait amélioré le poids des véhicules, je ressens encore mieux la voiture sur la piste, et surtout, je ressens mieux les variations de terrains. C'est léger, mais suffisant pour être signalé et apprécié. Un mix arcade-simulation toujours aussi bien équilibré, et que l'on peut ajuster au plaisir en activant ou désactivant des aides.

Même pas peur d'aller dans la tempête sable!

Les modes de jeu sont nombreux. Le titre peut être intégralement fait en solo ou en coopération, et à côté de cela il y a pleins d'activités multi-joueurs, la plupart étant repris de Forza Horizon 4 comme le Super7 ou l'Eliminator. Le Labo d'épreuves est un outil qui permettra de proposer du contenu toujours nouveau par la communauté. Bref, il y a de quoi faire, et si on débarque dans la licence, on risque d'être un peu perdu devant tant de possibilités. Rien que dans le mode campagne, il y a une tonne de choses à faire. Il y a par exemple la sélection du festival avec des épreuves qui changent à chaque saison pour débloquer, entre autres, des voitures exclusives. On peut également parler des Distinctions, qui est une liste d'objectifs énormes, comme par exemple obtenir une étoile sur une épreuve Radar ou en terminant des chapitres des Histoires d'Horizon. Il y a près de 2000 distinctions différentes! Bref, ce ne sont que des petits exemples, le jeu est toujours aussi vaste et complet. Et je ne parle même pas de la customisation de nos bolides, de la possibilité de créer ses livrées et de les partager à la communauté. Un petit mot aussi pour dire qu'on retrouve la roue des récompenses qui permet de débloquer des fringues pour notre avatar, des voitures ou tout simplement des crédits! 

Le monde entier est un cactus!

Que reprocher à Forza Horizon 5 alors ? Et bien pas grand chose. Si l'on découvre la série, je pense que c'est un sans faute même. Pour les habitués, cela dépendra de votre passif avec la licence. Si la structure du jeu commençait à vous fatiguer, forcément, je ne pense pas que vous serez satisfait, car oui, on ne change pas une formule qui gagne, mais je l'accorde, cela peut être redondant pour certaines personnes. En tout état de cause, il est difficile de révolutionner un jeu de courses automobiles. Pour le reste, il faut savoir que Playground Games suit les avis de sa communauté, et que si la prise de risque est plutôt limitée dans la progression du jeu, c'est peut-être parce que, au final, c'est ce que demande les joueurs : un tout nouveau terrain de jeu pour repartir dans une nouvelle aventure. Et ce terrain de jeu est exceptionnel. Je le répète, mais j'ai pris un plaisir fou à découvrir le Mexique dans Forza Horizon 5. 

Je serai le plus rapide!

Bien que classique dans son approche, Forza Horizon 5 est un excellent titre. Son terrain de jeu est exceptionnel, on prend vraiment du plaisir à découvrir les environnements du Mexique et à piloter sur les tracés qui nous sont proposés. Un must have tout simplement. Si vous avez une Xbox et que vous aimez faire la course ou même seulement explorer, vous vous devez d'y jouer. En plus, il est disponible "day one" dans le Xbox Game Pass : vous n'avez aucune excuse. Pour le prochain épisode, j'espère tout de même un petit vent de fraicheur et la fin du cross-gen pour rêver encore plus grand, encore plus fort, encore meilleur quoi! En attendant, ne boudons pas notre plaisir, et profitons à 300 à l'heure de ce festival Horizon aux couleurs mexicaines.

Forza Horizon 5 Note XboxOrNot

sur 100

  • Une map exceptionnelle
  • Beau comme un camion
  • Gameplay efficace
  • Bande son qui fait le boulot dans tous les domaines
  • Contenu hyper complet
  • Une recette qui reste très classique pour la série
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.