Mochi Mochi Boy - Plus c'est long, plus c'est bon

Avec Mochi Mochi Boy, la taille fait toute la différence.

Le gros avantage avec Mochi Mochi Boy c’est que le test va être court. Et pourtant, l’aspect principal du jeu est la longueur du membre de Mochi Mochi Boy.

Épuré, coloré, Mochi Mochi Boy a un style très enfantin.

Les Mochi Mochi se sont fait kidnappés par le diable. C’est donc à la créature jaune du village d’aller les retrouver dans une succession de 138 niveaux. Le but du jeu est simplissime, remplir toutes les cases disponibles. On aura tendance à très vite comparer Mochi Mochi Boy avec le jeu du serpent présent sur les téléphones dignes de ce nom dans les années 2000. Le principe est similaire mais heureusement pas aussi simpliste. Après quelques niveaux découverte pour nous apprendre les principes du jeu, les choses se compliquent et le jeu du serpent se transforme rapidement en jeu de réflexion.

Inintéressant à première vue, Mochi Mochi Boy devient vite plus riche qu’on ne pouvait l’imaginer dans nos rêves les plus fous avec un membre d’une telle longueur.

Quel itinéraire prendre, réfléchissons, réfléchissons...

Les contrôles sont simples, aller en haut, à droite, en bas ou à gauche à condition que la case ne soit pas déjà occupée. On aura bien sûr la fâcheuse tendance à se marcher sur les pieds, ou serait-ce la queue, et à se bloquer soi-même. Il faudra donc anticiper ses mouvements et ainsi bien gérer le remplissage de chaque niveau.

Mochi Mochi Boy est loin d’être le jeu de l’année, mais clairement, il mérite plus d’intérêt que ces simples captures d’écran du store laissent suggérer.

Mochi Mochi Boy Note XboxOrNot

sur 100

Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.