NBA 2K20 - Seul au monde ?

La NBA est arrêté pour le moment, poursuivez donc votre passion avec le jeu !

NBA 2K20 est dans la place et cette année, il n'a pas de concurrent pour lui faire de l'ombre. En matière de moteur de jeu et de fun, NBA Live avait réussi sa mission de mettre le grain de sable dans le règne sans partage de 2K. Cette année 2K est seul à se présenter et c'est dommage car un peu d'émulation, cela fait du bien. Comme un bon duel FIFA / PES. L'an passé 2K19 était passé un peu à côté du sujet avec les VC envahissant, le mode carrière pompeux et pompant et un moteur plus que vieillissant.

Bien se laver les mains !

Quitte à médire sur le moteur, autant le faire tout de suite. Quand je vois la place que me prend le jeu sur le disque, je me dis qu'ils auraient pu ajouter quelques Go pour les graphismes. 80 Go pour des graphismes "bien mais pas top". Les personnages ont l'air d'avoir été modélisé à une autre époque. Ils semblent en plastique ou en cire. Comme si le musée de cire du basket prenant vie. Cela se ressent aussi sur certains mouvements où nos personnages semblent être des robots. Et je vous épargne certains effets bizarres comme le déboîtement d'épaule que je peux voir sur certains dunks…

Lebron ? Restes à 1m...

Dommage car les commentaires sont sympas, les musiques également et si la présentation fait moins tape à l’œil, elle est plus efficace. Nous pouvons nous concentrer sur le basket technique car 2K fait la part belle à la stratégie, au placement. Les plus amateurs de basket champagne pourront toujours se rattraper dans la plus faible difficulté mais il faut tout de même apprécier le travail qui a été fait sur le jeu. Même si les animations robots et certaines actions semblent dépassées.

Mince, je suis confiné dans le stade !

Côté mode de jeu, nous avons tout les classiques. Le côté Mon Equipe a été revu pour offrir autant de challenge hors ligne qu'en ligne et ce mode est sympa avec ces boosts de carte et son gros casting. Idem pour le mode Manager. Il est vrai que les menus ne sont pas toujours hyper simples mais ce sont deux modes très prenant. Je suis toujours aussi fan des matches rapides ceci dit. Difficile pour moi de résister aux équipes All stars et légendes de chaque franchise et je peux passer des heures dans ce mode de jeu qui est sûrement le plus basique.

Vu la lueur sur ses bras, il est désinfecté jusqu'aux épaules !

En même temps, vu la tête du mode carrière, je suis tout excusé. Encore une fois, 2K en fait des caisses et même si j'adore Idris Elba et Rosario Dawson, je suis agacé d'avoir l'avatar le plus teubé de la planète qui va finalement se retrouver dans le même putain de quartier à galérer pour ressembler à quelque chose car la course au VC fait toujours rage. Si je veux voir une bonne intrigue de basket, je regarde He Got Game et voilà. Ici, je veux pouvoir choisir sa fac, faire la draft et enchaîner les matches tout en gagnant des points de compétences en me faisant plaisir.

NBA 2K20 est une jeu sur lequel je râle car c'est un jeu qui a un potentiel énorme. Un casting de folie, des équipes dingues et la meilleure ligue de basket du monde. Bref, NBA 2K20 est assis sur une pépite d'or mais reste les bras croisés sur son moteur vieillissant, ses animations de robot, ses VC à la con et son mode carrière pompeux. Heureusement, les amateurs du Gamepass peuvent y jouer depuis mars et c'est sûrement le côté le plus sympa du jeu.

NBA 2K20 Note XboxOrNot

sur 100

  • Michael Jordan
  • Mode Mon Equipe
  • Equipes de folie
  • Gameplay robot
  • Mode carrière chiant à mourir
  • Graphismes
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !