OUTRIDERS - Riders ? Riders !

Quel bilan pour les cowboys galactiques ?

Après une démo qui m'avait donné envie, j'étais assez fébrile de rejouer à OUTRIDERS. J'allais pouvoir creuser un peu le potentiel du jeu, éprouver chaque classe, bref, bien glandouiller comme j'aime. Mais tout n'a pas été facile sur OUTRIDERS. 

Les drôles de gars ! 

En effet, si j'ai mis du temps à écrire cet article, c'est qu'OUTRIDERS souffle parfois le chaud et le froid. Un peu comme les tempêtes qui frappe Enoch, la planète du jeu. Déjà, j'ai beau être sur SERIES X|S, je ne suis pas toujours soufflé par les graphismes. Tantôt énormes, tantôt bateaux... OUTRIDERS est aussi impressionnant qu'il peut ne pas l'être. En matière de TPS et de jeu "couloirs", Gears 5 (et son DLC Hivebusters) est largement au-dessus. Mais OUTRIDERS parvient à créer une certaine magie avec Enoch et ses hordes sauvages. 

Bon... Je prends la récompense et je retourne en facile ! 

Idem pour le gameplay, j'ai vite été calmé avec le système de "couverture" puisqu'il se révèle souvent inutiles et que les ennemis sont des oufs malades qui sortent de partout en s'en battant les youquettes de se protéger. Mais d'un autre côté, OUTRIDERS propose des pouvoirs pour faire le ménage. 

Et c'est là, que People Can Fly vient apporter sa "touch'" même si nous ne sommes pas dans le délire d'un Bulletstorm. Ainsi, les pouvoirs sont sauvages, la visée et la portée est assez dingue comme le coup au corps à corps qui massacre une zone autour de vous. Du coup, on se défoule un max. Surtout que les quatre classes apportent chacune leur lot de satisfaction. J'ai kiffé le Trickster (Riggs dirait que c'est normal me connaissant) avec ses pouvoirs vils et ses téléportations. 

J'aurais aimé plus mais c'est déjà ça ! 

Mais avant de pleinement profité d'OUTRIDERS, j'ai pesté un peu car comme je l'ai dit, c'est la fête du slip des ennemis, les graphismes pas toujours top et l'histoire passe souvent au 25ème plan ! Mais les pouvoirs, le jeu solo aussi rigolo que le multi au final et le petit côté RP m'ont gardé sur le jeu. Alors, c'est clairement loin d'être parfait mais OUTRIDERS a suffisamment de qualités pour garder le joueur pour une raison ou une autre. Ainsi, il en devient même une sorte de plaisir coupable et quelque part, c'est bien le principal ! 

Parle à ma main ! 

OUTRIDERS Note XboxOrNot

sur 100

  • Les classes de perso
  • Solo et multi rigolos
  • Défouloir
  • Les boss sacs à PV
  • Système de couv' à la rue
  • Graphismes inégaux
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !