PC Building Simulator - La boutique est ouverte

PC Building Simulator apporte un vent de fraîcheur sur nos microprocesseurs de hard core gamers.

Pas la peine de tergiverser, j’ai beaucoup aimé PC Building Simulator. Le jeu est simple d’accès pour plaire à tout le monde tout en étant technique dans l’exactitude des tâches à effectuer pour plaire aux passionnés. J’ajouterai même qu’il remplit également l’objectif d’apprentissage des néophytes afin de les familiariser avec le montage de PC qui peut faire peur à première vue. Mais dans PC Building Simulator, on ne fait pas que monter des PC.

C'est partie pour une belle aventure.

En effet, c'est en vue à la première personne que nous découvrons notre magasin comprenant un atelier. Récemment légué par notre oncle, le commerce est au bord de la faillite et a sérieusement besoin de sang neuf pour reprendre du poil de la bête. Le côté gestion peut surprendre un peu mais on se rend très vite compte qu'il est juste indispensable pour rendre le tout cohérent. C'est plutôt bien fichu à vrai dire. Nous avons un bureau avec notre ordinateur personnel qui nous sert à consulter nos emails, passer des commandes de composants en ligne et regarder des sites des vidéos de chat. Non je déconne.

Les commandes des clients sont reçues par email, il faudra les accepter et anticiper les composants nécessaires en les commandant le plus vite possible en fonction des fonds disponibles. Le PC sera généralement reçu le lendemain pour passer au bloc opératoire, j'ai nommé, votre atelier.

Watercooling et RGB, les configs vont loin dans les tendances actuelles.

Rien n’est plus simple que de monter son propre PC et en plus cela permet d’économiser de l’argent par rapport à une config déjà montée donc, de réinvestir cet argent dans du matos encore meilleur. Mais là on le fera pour les clients fainéants et en plus ça nous rapportera des tunes. Plus on aura de tunes, plus notre fond de commerce sera important ce qui nous permettra d'acheter des composants plus chers, donc de prendre des commandes qui nous rapporteront plus et d'acheter de nouveaux ateliers pour travailler sur plusieurs PC à la fois sur plusieurs jours et même de changer la déco du magasin.

Cette tour coûte le prix de mon PC complet...

PC Building Simulator nous proposera de faire des tâches très simples comme dépoussiérer une tour et des tâches très techniques pour les néophytes comme installer un processeur avec pâte thermique, faire un benchmark graphique, overclocker un processeur, etc... etc... Je pense sincèrement qu'à peu de chose près, tous les aspects de la maintenance PC sont traités, que ce soit de la maintenance matérielle ou de la maintenance logicielle dans des limites logiques pour un jeu vidéo bien sûr. Cela rend le jeu extrêmement éducatif pour les joueurs curieux et pas dénué d'intérêt pour les connaisseurs qui sauront apprécier le côté très posé dans l'canap du jeu.

Rien de tel qu'un overclock de GPU.

C'est con à dire, mais ce côté très posé avec une progression lente mais certaine du jeu à travers une succession d'objectifs et de commandes gagnant en intérêt place PC Building Simulator comme le parfait compagnon pour une soirée posée à se faire plaisir pad en main. Le jeu m'a beaucoup fait penser à Construction Simulator qui était très posé également et avec une progression visuellement notable comme ici.

Une fois qu'on s'est pris au jeu, qu'on a passé la période d'apprentissage des contrôles, PC Building Simulator va nous apprendre plein de trucs utiles.

PC Building Simulator Note XboxOrNot

sur 100

  • Jeu pépère
  • Simple d'accès
  • Progression gratifiante
  • Permet d'en apprendre plus sur les PC
  • Devient vite redondant
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.