Risen 2 - Dark Waters 2012

37 /100
voir le barême

Risen 2 - Dark Waters

Risen 2 - Sabordage en eaux profondes !

Vous aimez les pirates, l'aventure, les donzelles peu farouches et le rhum coulant à flot ? Alors ne jouez pas à ce jeu ! Certes, vous avez des pirates mais vu la réalisation... vous allez regrettez de ne pas avoir plus de rhum pour noyer votre chagrin. Au moins, on imagine comment le jeu a été développé !

Les jeux de rôles, j’adore ça : créer mon perso et me lancer dans des quêtes folles ou encore glandouiller dans les montagnes, c’est toujours marrant. Là, j’ouvre Risen 2 ! Chic alors, je vais pouvoir être un pirate et écumer les sept mers avec un bandeau sur l’œil. Je me vois jouer les Jack Sparrow ou les Barbes Noires. Malheureusement, j’ai très vite déchanté ! Dès la première cinématique, je pleure ! ce n’est que l’intro mais j’ai l’impression d’assister à un jeu en phase de développement ! Nous allons revenir sur la technique mais faisons une pause par l’intrigue.

Putain de canicule !

Oublier tout ou presque de ce que vous savez sur Risen premier du nom. Le temps a passé, vous êtes un officier alcoolique dans un monde qui ressemble maintenant au temps des pirates. Exit la magie et les arcs, place au vaudou et aux mousquets. Un Kraken défonce tout et vous allez vous mettre en quête d’une arme pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Pour cela, l’armée vous vire afin que vous puissiez infiltrer les pirates de Steelbeard, l’homme qui sait où trouver l’arme magique. L’idée de base est peut-être le seul truc de « valable » dans ce jeu. Ça donne un but mythique et permet de faire table rase de vos éventuels exploits passés.

On est loin de la Croisière s'amuse !

Maintenant, parlons de ce qui fâche : tout le reste. Les graphismes pour commencer. Cela ne fait pas tout mais quand même ! C’est moche, pas fini, les textures sont dégueulasses et sans attraits. Même la bonasse qui vous accompagne n’a pas été soignée : son décolleté ne ressemble à rien ! Pire, certains PNJ qui ont une certaines importantes, sont des clones honteux qui arborent les mêmes cicatrices, démarches, etc... Le jeu est si mal foutu qu’il me piquait les yeux, j'ai passé mon temps à pleurer. Ensuite, viens le gameplay : rigide, scripté, mal fichu, vous allez avoir envie de déprimer. Déjà que le système de magie est amputé, vous allez découvrir les combats à l’épée de l’arnaque. Les combos des PNJ humains sont infects et seules des actions prédéterminées peuvent contrer les gusses ! De même, vos mouvements sont les mêmes quel que soit vos opposants. À vous la parade d’escrime sur une attaque de griffes faîtes par un singe ! Les combats d’épée de Track & Field 2 étaient plus riches. Les armes à feu s’en tirent mieux mais n’attendez pas de miracles. Les plus courageux peuvent toujours d’entraîner avec les maîtres de compétences mais …

Unique, la grande forêt de pixels ! Une réserve naturelle où le joueur n'a pas mis le pied depuis 10ans !

Cela va vous coûter un bras. À croire que la crise frappe le jeu. Le moindre mouvement coûte les yeux de la tête. De plus, ce ne sont pas des gestes très compliqués. Donnez des pièces d’or pour apprendre un vulgaire coup de pied (même pas sauté ou circulaire avec trois tours), ça fait mal au cul. Alors si vous êtes fous, vous pouvez toujours vous faire du blé en ramassant des plantes ou en tuant des bestioles mais cela rend le jeu moisi. De même que la personnalisation de votre pirate. Physiquement, oubliez pour commencer. Il a la gueule qu’on vous donne point barre. Ensuite, pour augmenter ses stats, vous dépensez des points de gloire qui ne sont pas palpitants et qui ont souvent l’air de ne pas changer votre life. Question garde robe, c’est pas beaucoup mieux.

Tout le budget a été claqué dans la texture des écailles de ces monstres !

Cela vous laisse du temps pour explorer et devenir un grand capitaine ? Oui et non, les îles sont ridiculement petites et finalement, elles sont un assortiment de couloirs déguisés avec trois branches et un phacochère. Faire son équipage est déjà plus intéressant mais c’est plombé par le reste du titre qui vous fera craquer avant cette étape (sauf si vous avez perdu un pari).

Admirez l'ensemble ! l'herbe, la position du corps ... Sleeping Dogs n'a qu'à bien se tenir !

Risen 2 est une catastrophe sur console et son intérêt est proche du néant de part le manque d’ambition des développeurs. Résultat, on s’ennuie ferme. Là où Dragon’s Dogma parvenait à garder le joueur grâce à un univers et une certaine profondeur malgré une technique limitée, Risen 2 ne parvient qu’à provoquer la dépression du joueur. Et pourtant, j’ai donné une seconde chance au jeu en y revenant quelques jours après ma phase de test. Je me suis dit : « j’ai peut-être loupé un truc, un élément va faire démarrer le jeu ». La vérité fut autre, j’ai eu envie de mourir devant la mollesse des combats et les animations dégueues. S’il était sorti, il y a dix ans, je dis pourquoi pas (et encore) mais de nos jours … C’est la planche illico !

Un trésor, un feu de camp au bord de la plage ... Si avec ça, je ne conclus pas ...

Risen 2 - Dark Waters - Note XboxOrNot

37 /100
voir le barême

  • Les bandeaux sur l'oeil
  • Le rhum
  • Les pirates

  • Gameplay
  • Ergonomie
  • Rythme proche de Derrick !
  • Graphismes
  • Notre barême en détail

Risen 2 - Dark Waters