Sonic Colours : Ultimate - C'est une fusée ? Non ! Un hérisson !

Sonic revient de la Wii et a pris des couleurs.

Qui ne connaît pas Sonic ? C’est un classique des jeux vidéo. Alors après, il y a ceux qui préfèrent les épisodes en 2D ou au contraire en 3D. Chacun son école, mais Sonic a son lot de fans. Par contre, il faut avouer que les titres avec le hérisson qui va à la vitesse de la lumière, souffle le chaud et le froid. On a des fois de grands jeux, et puis parfois des titres très oubliables. Afin de fêter les 30 ans de la licence, et en attendant un tout nouvel épisode pour l’année prochaine, la Sonic Team a ressorti de ses cartons Sonic Colours. Un jeu sorti sur Wii (et DS) en 2010 qui a eu son petit succès. Et pour faire les choses en grand, ils ont ajouté Ultimate dans le titre ! Waouh !

Tony je te vois

Ce bon vieux Dr. Eggman ou Robotnik, en fonction de votre fuseau horaire, a construit un parc d’attractions interstellaire pour le fun. Pour le fun, vraiment ? Bien sûr que non. Et Sonic l’a très bien compris. Alors ni une ni deux, il court se rendre dans ces lieux accompagné de son fidèle acolyte Tails. Ce dernier sera là pour que l’équipe ait un cerveau, car Sonic est toujours très con et surtout très énervant. Sonic, c’est le sale gosse du quartier qui a toujours mieux que toi. Dans ce jeu d’ailleurs, je le trouve particulièrement insupportable mais bon, monsieur court vite alors monsieur peut tout se permettre. Robotnik veut donc utiliser les aliens du coin, les Wisps, pour leur piquer leur énergie. Et oui, les Wisps ont des pouvoirs exceptionnels. La couleur du Wisp indiquera son pouvoir, ce qui permettra à Sonic de faire des mouvements particuliers dans le niveau. Le Wisp blanc offre un boost, le vert permet à Sonic de flotter ou encore le orange de le transformer en fusée. Les Wisps apportent une vraie plus-value au gameplay. Il y a un nouveau Wisp inédit dans cette version Ultimate qui nous permet de traverser des murs et donc… De trouver des secrets.

Je me prend pour un rollercoaster

Sonic Colours: Ultimate est un épisode qui mêle des phases de jeu en 2D et 3D. Pas de jaloux, on peut prendre le meilleur des deux mondes (et aussi leurs défauts). Comme d’habitude, Sonic va très vite, il va falloir récupérer des anneaux, et éviter les pièges pour atteindre le niveau. Il y a toujours une note à la fin et obtenir le rang S sera une fierté. Il y a en tout 6 mondes, avec 6 niveaux et un boss à éliminer. Petite nouveauté pour rendre le jeu moins frustrant, notre bon vieux Tails pourra nous ramasser si l'on tombe d’un niveau comme une merde. Mais pour cela, il faudra avoir trouvé des jetons Tails Save. Cela ne va transformer le jeu comme un parcours de santé, mais parfois, on sera content quand on aura loupé un saut comme un con. Globalement Sonic répond bien, même si l'on sent qu’il est raide du coup quand il se déplace dans les phases en 3D. Notre bon vieux hérisson est bien plus à l’aise sur un rail en 2D à speeder sans se prendre la tête.

En 3D, c'est moins précis

Techniquement, Sonic Colours: Ultimate est loin d’être exceptionnel. On sent le portage « vite fait bien fait ». Etant donné que le jeu de base tourne sur Wii, on pouvait espérer plus que des textures plus nettes en 4K. Alors oui, le framerate de 60 images par seconde tient la route, mais j’ai envie de dire heureusement. On parle de la Wii ! Mais comme Sonic Colours est un jeu coloré, avec des textures simples très cartoon, il est plus facile de lui mettre un petit coup de jeune. Donc ce n’est pas vilain. Par contre, les cinématiques… La catastrophe. Elles sont dans leur jus de 2010, on se croirait devant un dessin animé low cost qui passe la nuit sur Gulli. Cela ne fait pas très sérieux. Déjà que les cinématiques ne sont pas terribles au niveau du jeu d’acteurs et du scénario…La bande son est dynamique et très… Sonic. On est dans l’ambiance. La durée de vie du titre dépendra de votre skill et de votre envie d’avoir un rang S partout. Mais ce n’est pas le mode Course Fantôme qui va vous donner envie d’y retourner un max de fois, sauf si vous êtes un taré du scoring et du chrono.

C'est magique!

Sonic Colours: Ultimate est un petit portage honnête d’un bon Sonic. Mais globalement, on pouvait espérer mieux. Les mécaniques de jeu sont efficaces même si cela nous ramène plus de 10 ans en arrière. Il n’est pas vilain à regarder si on zappe les cinématiques. Bref, si vous êtes un fan de Sonic, vous serez content de (re)découvrir ce titre. Mais pour les autres, cela vous donnera l’impression qu’on nous refait le coup du remaster qui ne se foule pas des masses. 

Sonic Colours : Ultimate Note XboxOrNot

sur 100

  • Des textures propres
  • Fluidité générale
  • Les Wisps
  • Portage fainéant
  • Les cinématiques dégueux
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.