SR IV : Re-Elected & Gat Out of Hell - Encore plus de Saints Flow, BITCH !!!

Saints Row IV était un putain de bon jeu sur Xbox 360. Le fait de le ressortir en version GOTY optimisée sur notre Xbox One préférée est une excellente idée pour finir l’hiver avec la trique. Et en plus, ils nous ont pondu un stand alone avec Gat fourni en plus dans la galette. Plus fort qu’un cadeau Bonux !

Si on était déjà dans votre liste de sites préférés lors de la sortie de Saints Row IV sur Xbox 360, vous savez sans doute que j’ai un vrai coup de cœur pour ce titre. Au cas où vous seriez nouveau, je vais à nouveau en dire du bien, je vous préviens. Je pourrai presque autant trouver de superlatif à ce titre, que des tarés aveugles du très « m’as-tu vu » Bayonneta (que personnellement, je trouve très mauvais). Bref, les gouts et les couleurs… comme dirait Stéphane Plaza. Saints Row 4 (tout comme les précédents) est un jeu fun, qui a beaucoup de défauts : des petits bugs (un open world de toute façon, ce n’est pas le style de jeu le moins buggé), des graphismes pas top, un humour gras… Mais qu’est-ce que je dis moi : DE L’HUMOUR GRAS QUI FAIT MOUCHE OUI !!!! Ca fait du bien de ne pas jouer à jeu lissé dans le fond et la forme. Vous voulez taper une pute avec une matraque en forme de gode ??? Faites vous plaisir !!!! Vous voulez vous réveiller à poil dans un camion avec l’anus défoncé, l’air hagard, les jambes lourdes et en vous demandant comment il est possible de porter autant d’armes sans vêtements ??? C’est possible !!! Vous voulez commencer le jeu en sauvant le monde en grimpant sur un missile à tête nucléaire sur fond de Aerosmith ??? Check ! Bref, ce jeu est une tuerie sur le plan du fun et du plaisir de jeu.

"Les terriens, vous allez morfler!"

Après, il ne faut pas attendre des miracles pour le jeu sur Xbox One. On est ici en face d’un simple portage en version « 1080P » avec une meilleure distance d’affichage et plus de fluidité. C’est tout. Les textures sont du niveau de l’ancienne génération et à la rigueur on s’en fout. Deep Silver a profité de la sortie du stand alone Gat Out of Hell sur les anciens supports pour nous pondre une compilation qui déchire sur Xbox One. On trouve donc deux titres sur le Bluray : Saints Row IV sous-titré Re-Elected, car oui, on est réélu président des USA dans ce putain de jeu et le stand alone axé sur Gat (et Kinzie) qui va en enfer pour sauver la peau du président. Saints Row IV est un jeu plaisant, fun, complet à la durée de vie énorme. Que ce soit seul ou en coop, on passera de vrais bons moments de franches rigolades à faire des arnaques à l’assurance, à courir plus vite que les bagnoles, à chercher des orbes, à taper des méchants avec des armes débiles, à customiser son perso à outrance ; bref, c’est un vrai bon jeu. Son seul défaut étant d’être un portage, donc oui, c’est facile de se palucher mais pour le coup, Volition ne s’est pas foulé pour essayer de revendre quelques galettes de son titre.

Cancer ou fin dans le monde ? Le choix est délicat. Je préfère une barre de lap dance

Dans Gat Out of Hell, nous avons entre les mains un vrai nouveau jeu. Bon je déconne un peu. C’est une sorte de gros DLC de Saints Row 4. Gros dans le sens où la durée est quand même sympatoche : j’ai fini le jeu à 95% en 10 heures. J’ai torché la trame principale en 4/5 heures de jeux. Bref, c’est plutôt correct pour un stand alone. En tout cas, il y a de quoi faire. L’histoire, car il faut bien que j’en dise un mot, nous raconte un truc nawak (normal quoi^^) : le président est enlevé et envoyé en enfer par Satan pour qu’il épouse sa fille Jézabel. Gat ne peut pas laisser passer cette connerie. Lui et Kinzie vont donc les rejoindre pour récupérer le chef et en même temps, foutre une branlée à Satan. L’enfer est bizarrement une sorte de mini-Stillwater à la sauce inferno : de la lave, des âmes en peine dans la rue, des cadavres, des monstres, etc.  Les râleurs diront qu’il n’y a plus de radios dans le jeu mais bon, les ondes FM ne passent pas… Gat fera rapidement la rencontre de vieilles connaissances ou de guest-stars, mais chut je ne dirai rien. Gat se verra pousser des ailes et là, le gameplay est cool car on peut voler tout autour de la ville en chopant des orbes au passage histoire de pouvoir « acheter » des compétences. Et oui, à nous les super pouvoirs comme dans Saints Row IV. Ils sont différents dans Gat Out of Hell : on peut invoquer des petits monstres ou un gros balaise, on peut (toujours par contre) écraser le sol, brûler les ennemis proches de nous. Bon, je ne vous fais pas un dessin, on va pouvoir éclater la tronche d’ennemis sur des kilomètres.

Gat va botter le cul de l'enfer

Je conseillerai à tout le monde de jouer à Saints Row IV Re-Elected sur Xbox One pour profiter du jeu original et de son stand alone. Alors oui, c’est de la repompe facile d’un jeu sorti sur Xbox 360 il y a un an et demi, mais cela reste cool ! Pour un prix correct on a des heures de WTF, de fous rires et en plus, si on a un pote sous la main, on peut s’éclater en coopération. Les possesseurs de la version Xbox 360 peuvent bien sûr, directement prendre pour pas cher en téléchargement Gat Out of Hell sur le XBLA de la 360 mais bon, vu que sur Re-Elected il y a aussi tous les DLCs de Saints Row IV… on peut se dire que c’est l’occasion de craquer… Un bon petit 66 des familles, je trouve que c’est un chiffre qui va bien à ce titre : GAT OUT OF HELL !!!!

DJ Shakespeare est dans la place

 

Saints Row IV : Re-Elected & Gat Out of Hell Note XboxOrNot

sur 100

  • Mega fun
  • Les pouvoirs
  • Durée de vie
  • La bande son
  • La coop'
  • Les faux bugs!!!
  • Ce n'est pas très beau encore plus pour de la Xbox One
  • (Cyril) Zinyak est un enculé
  • Les vrais bugs...
  • Les activités de piratages
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.