Subnautica: Below Zero - Mais non, l'eau n'est pas froide !

Il est temps de retourner visiter les profondeurs de la planète 4546B.

Il est vrai qu'à l'époque de la sortie du premier épisode en 2018, on n'avait pas eu l'occasion d'en faire le test. Mais j'avais quand même essayé le jeu grâce au Xbox Game Pass. Un titre très sympa, avec une durée de vie gargantuesque si on aime l'exploration et la survie. Cela manquait tout de même de fil conducteur et narratif à mes yeux. Ce nouvel épisode, appelé Subnautica: Below Zero devait être à la base un DLC de Subnautica. Mais l'ambition des développeurs l'ont transformé en stand alone. Et mine de rien, il y a de quoi faire dans ce nouveau titre.

La solitude

Subnautica: Below Zero se passe un an après Subnautica. Cette nouvelle aventure nous plonge dans une région de la planète 4546B où règne un froid glacial. Robin, le personnage principal, cherche les réponses à ses questions sur la mort de sa sœur, et fonce tête la première dans le grand bain. Dans cette licence, il ne faut pas avoir peur de la solitude, des fonds marins, et de la débrouille. Il y a d'ailleurs 4 modes de "difficulté" différents pour tous les plaisirs : Mode survie , mode libre, mode extrême (avec mort permanente) et mode créatif. Moi, j'aime bien l'exploration et le craft mais la survie à base de soif et de faim cela me fatigue très vite. Surtout dans un titre où il faut en plus gérer son oxygène. Du coup, j'ai joué en mode libre, qui enlève cette histoire de faim et de soif, et j'ai vraiment apprécié mon aventure. 

Robin sans son Batman

Surtout qu'il y a vraiment de quoi faire dans Subnautica: Below Zero avant d'arriver au bout de l'histoire. D'ailleurs, il faut savoir que cet épisode nous lâche un peu moins dans la nature. Il y a une petite trame scénaristique, quelques passages plus narratifs, qui donnent un but plus précis à l'aventure. J'ai vraiment apprécié cet effort. Mais après, le jeu nous laisse libre. Il faudra pousser l'exploration et le développement de notre base. Si on veut nager plus loin, il faudra l'équipement nécessaire et on sera bien content d'avoir un masque, mais le top, c'est un petit sous-marin. J'ai remarqué également que l'exploration sur la terre ferme (enfin la glace plutôt) était plus poussée également. Cela permet de varier les plaisirs. Mais la partie terrestre est moins intéressante que la partie aquatique tout de même.

Une petite bestiole

Techniquement, Subnautica: Below Zero tient la route, il n'y a pas de problèmes particuliers. La direction artistique est réussie, l'immersion est totale, et il y a un gros travail sur la bande son. Les doublages tiennent la route, les musiques sont agréables, et les bruitages sont vraiment très réussies. Graphiquement, le célèbre adage "beau de loin, mais loin d'être beau" lui va bien. En effet, les fonds marins sont impressionnants quand on explore mais dès qu'on se rapproche des textures, on se rend vite compte que cela ne va pas réveiller un poisson lune de sa torpeur. Le gameplay est bon, que ce soit pour la partie exploration ou dans la base pour la construction. Enfin la durée de vie, elle est très solide. Tout dépend de notre envie de glander dans l'eau à fouiller, ou à passer des heures à créer une base parfaite. Mais il faut environ 20 à 30 heures pour en arriver au bout. Et d'ailleurs, vu le final, on aimera en savoir plus sur l'histoire de Robin. Wait and sea (me remerciez pas pour le jeu de mot).

J'ai un sèche-cheveux? 

Subnautica: Below Zero est un jeu très réussi dans son genre. Je le trouve plus abouti que le premier épisode. L'immersion est réussie, la durée de vie solide, et la bande son au top. Plongez-y j'ai envie de dire!

Subnautica: Below Zero Note XboxOrNot

sur 100

  • Direction artistique sous-marine
  • Bande son
  • Gameplay
  • Durée de vie
  • Textures pas toujours terribles
  • On est rarement pris par la main
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.