The Immortal - C'est dans les vieux pots...

Ce jeu ne peut pas mourir mais notre plaisir de jeu ?

The Immortal n'est pas un jeu qui date d'hier et encore moins d'avant hier ! Il faut remonter à 1990 et là, nous sommes à une époque où je jouais encore à la NES. Le seul magicien dans des labyrinthes que je connaissais était Solstice et je peux dire que j'ai crevé un paquet de fois sur ce jeu. The Immortal, c'est un peu la même mais avec des salles plus grandes et un côté RPG. Et c'est ce que j'ai déjà pu constater il y a quelques mois de cela. 

Le donjon du démineur ! 

En effet, ayant le Nintendo Online, The Immortal a intégré le programme des jeux NES disponibles aux abonnés. On y retrouve du classique et du moins classique et c'est comme ça que j'ai connu The Immortal. J'avoue y avoir peu joué car les mécaniques étaient datées, le jeu dans son jus et que rien n'était trop expliqué. Sur Xbox, l'expérience sera différente ! Ou pas ? 

Et c'est plutôt la seconde option. Au lancement du jeu nous avons le choix entre la version 8bits et la version 16bits. C'est grosso modo le même jeu mais la version 16bits a naturellement plus de détails et est plus sympathique. Pour info, la version 8bits date de 1990 et la 16bits de 1991. Donc c'est mieux... Mais pas transcendant si l'on regarde ça de nos jours. 

Combat contre le monstre en slip ! 

The Immortal ne fait pas d'effort sur l'esthétique et il nous fout même des grosses bordures pour bien nous montrer qu'il s'en bat la baguette. Côté gameplay, le menu option dira juste ce que font les touches mais pas de menu explicatif pour vaguement comprendre ce qu'il se passe. Si en mode "exploration", on comprend le truc : on se déplace, on tâche d'éviter les pièges. En mode combat, c'est la fête à mon cul. Que je fasse quelque chose ou que je ne fasse rien, que je bourrine ou que je cherche le tempo, j'ai l'impression de me faire démonter dans un jeu où l'on aura débranché ma manette. 

Je sens que je vais me faire démonter ! 

Comme les combats ont lieu sur fond noir avec des indications sibyllines, on crèvera un paquet de fois avant d'avoir vaguement l'impression de comprendre quelque chose. Puis... on se dira que The Immortal se fout quand même pas mal de notre gueule. 

Un jeu dans son jus sans aucun effort particulier et dont le gameplay est là pour vous la mettre à chaque instant de façon injuste... Si cela vous tente, ok... Mais je pense que vous avez plutôt autre chose à faire. A la rigueur, choper le en émulation pour comprendre votre douleur et aller jouer à un autre jeu. 

J'espère que vous n'avez pas peur des araignées ! 

The Immortal Note XboxOrNot

sur 100

  • Les deux versions du jeu
  • Graphismes 16bits
  • Graphismes 8bits
  • Portage feignant
  • Gameplay incompréhensible
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !