Demons Age - Un jeu hors d'âge !

Voilà un jeu que j'étais content de tester. Mais c'était avant d'y jouer !

Je râle souvent lorsque mon rédac’ chef vient me donner des jeux à tester qui semblent sortir du chapeau. Il faut dire que dans bien des cas, j’ai le droit à des jeux tout nazes dont les pixels sont l’excuse parfaite pour cacher toute la misère du jeu. Cela dit, j’ai le droit à des belles découvertes et je dois bien l’avouer, je reste curieux. Demons Age est un jeu qui partait sous de bons auspices. Je me disais qu’un petit RPG indépendant, ça allait me faire du bien. Je m’attendais à une bonne surprise tel Viktor Vran qui était un hack & slash fort plaisant. J’attendais plein de choses et puis… J’ai joué !

"Allumez le feu !"

Le pitch est assez minimal et tant mieux. Vous êtes un galérien au sens propre du terme. Après avoir choisi un personnage prédéterminé par sa race (homme, elfe, nain, etc.), son sexe (homme ou femme) et sa classe (guerrier, mage, voleur, prêtre), vous voilà survivant d’un naufrage. Et comme vous n’avez rien d’autre à foutre, vous allez aider les premiers soldats venus pour vous racheter une conduite. Naturellement, les gars vous croient sur parole et vous voilà prêt à jouer les bons samaritains. C’est quand même un peu foutage de gueule comme scénar’ ! C’est encore pire quand je vois que l’on m’oblige à choisir des personnages pré-déterminés. Je m’attendais à chouchouter mon avatar et me voilà avec un bonhomme préfabriqué avec une tête de cul !

Un bel inventaire !

Bon, je vais m’en remettre et je me lance dans le monde peu détaillé de Demons Age. Dire qu’il joue les clichés, c’est peu dire. Je me tape un égout pour débuter et rien de bien excitant pour mes yeux. Les lieux semblent sans vie, sans âmes mais c’est pire lors des combats. La perspective d’un tour par tour avec déplacement sur un quadrillage, ça peut être sympa. Wastleland 2 ou Divinity Original Sin n’étaient pas parfaits mais les combats étaient funs. Ici, on se fait chier comme jamais. La faute à des animations datées, des pourcentages de réussite qui ne veulent rien dire et où les coups passent le plus souvent à côté (rater un crapaud géant alors que l’on a deux épées, ça fait tâche). Quant aux sorts, ils sont peu bandant et ça, c’est quand ils ne foirent pas pour des raisons aussi incongrues que louches.

"The floor is lava !"

Demons Age parvient l’exploit rare de faire bailler le joueur en plein combat. On en vient même à prier le jeu pour qu’il ne se passe rien car rien, c’est toujours mieux que quelque chose dans ce jeu (ami philosophe, méditez là-dessus).

Demons Age aurait pu avoir des qualités mais il semble passer à côté de chaque sujet. Soporifique, pas spécialement joli et avec des choix d’intrigue discutable, c’est le genre de jeu que l’on évitera à moins d’avoir des soucis de sommeil ! Dans ce cas, vous avez un médicament parfait à votre disposition.

Et hop ! Effets spéciaux !

 

Demons Age Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.